Subscribe

Raymond Domenech va réduire sa liste de Bleus dans les jours qui viennent

Raymond Domenech va réduire sa présélection de 30 joueurs, d’abord à 24 a priori avant le stage à Tignes qui débute mardi, puis a priori à 23 avant la préparation en Tunisie (27-30 mai), loin des feux médiatiques de l’annonce de liste et sans les hélicoptères de Tignes en 2008.

La procédure n’était pas encore fixée mercredi selon le staff des Bleus. Elle pourrait être définie vendredi. Une hypothèse de travail pourrait être l’annonce des partants pour Tignes dimanche par un communiqué.

Mardi soir, en conférence de presse après l’annonce des 30, Domenech indiquait qu’il pensait “plutôt à 24 joueurs” à emmener à Tignes. Son choix ne devrait pas être arrêté “avant dimanche, quand les matches seront terminés”.

Le 24e homme, si c’est bien le contingent final retenu, pourrait être un défenseur central, Domenech ayant émis des doutes sur l’état de forme de William Gallas, blessé depuis fin mars: “William fait partie des incertitudes qui ont fait qu’on a allongé la liste mais on n’a aucune garantie”.

La finale de la Cup entre Chelsea (Florent Malouda, Nicolas Anelka) et Portsmouth se joue samedi, tous comme la dernière journée du Championnat de France (17 joueurs sur 30), le Real Madrid (Lassana Diarra) et le Barça (Thierry Henry, Eric Abidal) jouent dimanche après-midi.

Dernières échéances

Il y a aussi des échéances après le début du stage de Tignes, comme la finale de la Coupe du Roi en Espagne entre Séville (Sébastien Squillaci) et l’Atletico le 19 mai. Mais Squillaci, a priori en concurrence avec Adil Rami et Marc Planus pour une éventuelle place de doublure, sera-t-il retenu pour Tignes ?

Il y a aussi une échéance sur les terrains des tribunaux cette fois, avec le recours déposé par le Bayern devant le TAS pour réduire ou annuler la suspension de Franck Ribéry et disposer de lui pour la finale de la Ligue des champions le 22 mai. Le TAS doit rendre son avis mardi prochain, date de début du stage de Tignes. Jusqu’ici, tous les recours du Bayern ont été rejetés.

Quelque soit le nombre de joueurs qui prendra la direction de Tignes, Domenech indiquait mardi soir vouloir en choisir définitivement 23 avant l’étape tunisienne de la préparation (27-30 mai).

Cet écrémage en deux temps étirera le temps d’attente autour des 23 et entretiendra le suspense, mais est censé éviter les traumatismes des réductions de listes dans le passé des Bleus.

Taxis et hélicoptères

Aimé Jacquet avait lui aussi choisi en 1998 une liste élargie, qu’il avait ensuite épurée en annonçant la mauvaise nouvelle aux exclus (Djetou, Anelka, Letizi, Laigle, Ba et Lamouchi, Jacquet ayant convoqué 28 joueurs pour 22 définitifs à l’époque) à Clairefontaine, après le dîner, les bannis repartant dans un ballet de taxis dans la nuit.

Juste avant l’Euro-2008, à Tignes cette fois, Domenech avait opéré de façon plus dramatique encore, en allant frapper aux portes des exclus (sept, Landreau, Escudé, Mexès, A. Diarra, Flamini, Ben Arfa, D. Cissé), repartant ensuite -en plein jour cette fois- en hélicoptères.

Si la procédure esquissée jusqu’ici -communiqué dimanche, groupe restreint à 24 joueurs ensuite- se réalise, Domenech s’évitera des face à face cruels, où des départs en masse mal vécus par ceux qui partent et parfois aussi par ceux qui restent. “Le traumatisme sera moins fort puisque le choix se fera avant le rassemblement et qu’ils n’auront pas vécu avec les autres, a commenté Domenech mardi soir. Ce qui est dur, c’est de vivre avec les autres et d’entendre quelqu’un frapper à la porte.”

Mais quel sera le mode opératoire ? Difficile à dire. Tout le monde s’attendait mardi soir à une liste des 23…

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related