Subscribe

Razzano nous joue sa sérénade

Jusqu’au bout de la nuit et du suspens, la Française Virginie Razzano élimine en trois sets l’Américaine Serena Williams qui n’avait auparavant jamais été sortie au premier tour d’un Grand Chelem. Une victoire qui clôt une journée historique pour les tricolores.

C’est sans doute l’une de ses plus belles victoires et à coup sûr le premier exploit de Roland-Garros. Malgré la perte du premier set et un retard de quatre points (5-1) au tie-break du deuxième, Virginie Razzano a battu Serena Williams 4-6, 7-6(5), 6-3 en trois heures de jeu. Le public du court Philippe Chartrier aura ainsi dû attendre la huitième balle de match pour voir la Française venir à bout de l’Américaine. “C’est une grande victoire pour moi. C’est comme au poker, j’en avais toujours en réserve”, a-t-elle lâché au micro sur le court.

Avec la victoire de Razzano, les Français ont failli égaler le record de présence au second tour à Roland-Garros qui datait de 1971. Richard Gasquet, Julien Benneteau, Jérémy Chardy et Benoît Paire feront bien partis de cette délégation de 13 tricolores. Seul déception de la journée, les éliminations d’Aravane Rezaï et Guillaume Rufin, pourtant héroïque face à l’Argentin Juan Monaco. Le jeune tennisman mâconnais s’est incliné au tie-break de la 4e manche après plus de 3 heures de jeu : 6-2 2-6 6-2 7-6.

Quatre hommes et un Rufin

Gasquet, très solide face au qualifié estonien Jurgen Zopp 6-3, 6-4, 7-6 et Chardy, vainqueur d’un marathon contre le Taïwanais Yen-Hsun Lu 6-4, 6-1, 6-7, 3-6, 11-9 ont été les premiers à se qualifier aujourd’hui. Gasquet a été le premier à passer puisque Chardy a fait durer le plaisir sur le court N°2. Le Palois qui menait 6-4, 6-1, 5-3 et balle de match sur son service s’est complètement liquéfié par la suite. “J’étais parti pour faire un match facile, je jouais vraiment bien puis voilà j’ai perdu le troisième set et ma confiance. J’ai commencé à paniquer, je n’arrivais plus à lancer la balle, je ne mettais plus aucune première. En tennis ça bascule vite”, a commenté le Palois, 55e mondial, à la sortie du court.

Vainqueur en juniors il y a dix ans pile, Gasquet s’est lui montré très solide pour contrôler Zopp, auteur d’un excellent match. L’Estonien a réussi plus de coups gagnants que Gasquet (42 à 34) mais s’est montré moins solide dans les moments chauds que le Français qui a sauvé six balles de break sur six. “Il était relâché, il jouait vraiment bien, a commenté Gasquet. Je suis content de m’en sortir, ça a été un beau match pour moi aujourd’hui. C’était le Central. Il y a toujours un peu d’appréhension. C’est fabuleux pour moi de gagner ici où j’ai des sensations que je n’éprouve nulle part ailleurs.”

En deux minutes d’intervalle, Benoît Paire et Julien Benneteau se sont imposés. A 17h01, Paire a fait exploser de bonheur le court numéro 2 en battant l’Espagnol Albert Ramos 7-6(3), 6-4, 6-7(5), 6-3 en 3h30. A 17h03, Julien Benneteau a réussi son retour aux affaires en battant le qualifié allemand Mischa Zverev 6-2, 6-7(3), 6-4, 6-4 en 3h27. Blessé à la cheville et au coude à Monte-Carlo mi-avril, “Bennet” a repris la compétition à Paris. “C’est une victoire que je n’aurais pas pu décrocher sans le public. C’est très fort pour moi de revenir comme ça après cinq semaines d’arrêt.”

Rafa, Murray et Sharapova en vitesse

Du côté des favoris, le sextuple champion de Roland-Garros Rafael Nadal a réussi sans trop se fatiguer son entrée en matière. “Rafa” a corrigé Simone Bolelli 6-2, 6-2, 6-1 sur le court Philippe-Chatrier en fin d’après-midi. Un peu plus tard sur le Suzanne-Lenglen, Andy Murray n’a pas traîné non plus, puisqu’il s’est défait du Japonais Tastuma Ito en 1h34 6-1, 7-5, 6-0. Maria Sharapova (n°2), l’une des grandes favorites du tournoi, a elle aussi parfaitement lancé sa quinzaine avec un succès en deux petits sets sur Alexandra Cadantu 6-0, 6-0 en 48 minutes.

Sur Twitter : @Paul_S_N-BRUCH

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related