Subscribe

Réactions de la classe politique nord-américaine après la victoire de François Hollande

Dans le petit monde politique des expatriés Français de l’étranger en Amérique du Nord, les résultats du second tour des primaires socialistes ont donné lieu à quelques commentaires. Petit tour d’horizon.

Franck Barrat, conseiller élu AFE à San Francisco (Mouvement démocrate des Français de l’étranger/Modem) :

“Tout d’abord, je tiens à féliciter François Hollande pour son succès dans ces primaires. Je dois cependant avouer que ce choix me laisse perplexe. J’imagine qu’après la perte du candidat naturel du PS à la suite de l’affaire DSK, que les militants ont préféré ne pas prendre de risque et choisir un homme de parti plutôt que d’autres candidats ayant soit des projets politiques plus ambitieux et novateurs comme Manuel Valls par exemple ou une expérience gouvernementale riche comme Martine Aubry. Il est cependant clair que le PS a réussi son coup et que la campagne pour la présidentielle commence aujourd’hui. En ce qui concerne les résultats en Amérique du Nord, on se rend compte que comme pour la primaire PS pour les prochaines législatives qui n’avaient mobilisé que quelques dizaines de personnes, ces élections n’ont pas beaucoup intéressé nos compatriotes.”

Claude Girault, conseiller élu à l’AFE à San Francisco (Français du Monde-ADFE) :

“Il est intéressant de noter que Martine Aubry l’emporte sur François Hollande en Amérique du nord. Ce résultat est en forte contradiction avec le résultat de la primaire en France. “

Corinne Narassiguin, conseillère élue à l’AFE à Washington D.C. (Français du Monde) :

“J’avais appelé à voter François Hollande, donc je suis évidemment très contente du résultat. Il gagne avec une participation à la hausse et sans la moindre contestation, là où l’UMP était à l’affût de toute raison pour mettre en cause le processus des primaires. C’est bien d’avoir un résultat aussi net, car le but de ces primaires était bien de rassembler la famille socialiste et non pas de la diviser. Il est difficile d’expliquer pourquoi Martine Aubry arrive en tête en Amérique du Nord, étant donné que nous n’avons pas de sondages. On peut cependant dire qu’il y a une vraie logique entre le 1er et le 2eme tour.”

Damien Regnard, conseiller élu à l’AFE à Houston (Rassemblement des Français de l’étranger/RFE) :

“En dépit d’une campagne intense sur l’ensemble des Etats- Unis et du Canada en direction de plus de 180 000 électeurs, seuls 929 sont allés voter soit moins de 0,5%. Ils ont, dans leur grande majorité, plébiscité Martine Aubry malgré l’appel de Corinne Narassiguin, candidate socialiste aux législatives de la première circonscription des Français de l’étranger, à voter pour François Hollande.
Sur le plan national, l’élection annoncée de François Hollande est une ‘non-surprise’ et le grand écart qu’il devra exercer entre la gauche sectaire et la ‘gauche molle’ laisse présager des exercices de contorsions rarement égalés ! A titre personnel, je regrette que François Hollande dans son intervention télévisée ait oublié de citer les Français de l’étranger, ne tenant compte que de la métropole et de l’outre-mer.”

Franck Scemama, conseiller élu à l’AFE à Montréal (Français du Monde – ADF) :

“La forte augmentation de la participation au second tour des primaires a démontré l’intérêt croissant des Français du Canada et des Etats-Unis pour ce scrutin, et à travers lui, pour la politique française. Souvent peu ou mal informés de la possibilité de voter dans les villes où un bureau de vote était ouvert, les sympathisants de gauche ont été sensibles à cette possibilité de faire entendre leurs voix. Toutefois, nous devons encore travailler à améliorer la diffusion de l’information auprès de nos concitoyens pour qu’ils aient connaissance de leurs droits de citoyen, bien que vivants à l’étranger. Ce point est crucial si l’on souhaite réussir les prochaines élections législatives au Canada et aux Etats-Unis.
Quant aux résultats des primaires qui ont placé Martine Aubry en tête du second tour pour l’ensemble des Français de l’étranger, ils démontrent que nos expériences de vie peuvent nous amener à développer, sur certains points, une sensibilité un peu différente de celle des Français de France. C’est tout l’intérêt d’élire prochainement des députés des Français de l’étranger comme Corinne Narassiguin qui ne soient pas des parachutés. Ils apporteront avec eux à l’Assemblée nationale ce petit plus qui enrichira les débats nationaux des députés. “

Richard Ortoli, conseiller élu à l’AFE à Washington (Rassemblement des Français de l’étranger/RFE) :

“La participation très faible en Amérique du Nord aux primaires socialistes souligne l’échec de ce qui aurait pu être un bel exercice de démocratie. Le fait que Martine Aubry soit arrivée en tête alors que François Hollande est largement gagnant signifie pour moi que seulement les militants ont voté. Je me demande ce que pense la majorité silencieuse.
Etant donné l’importante majorité générale de François Hollande aux primaires il est clair que son message rassembleur et centriste est plus convaincant pour les électeurs socialistes que celui, plus orthodoxe, de Martine Aubry.  Il reste à savoir si François Hollande, homme politique depuis toujours mais ayant peu d’expérience réelle au niveau national et international, sera l’homme qui battra Nicolas Sarkozy aux présidentielles l’année prochaine.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related