Subscribe

Régionales: cinglant désaveu pour Nicolas Sarkozy

Le Parti socialiste est devenu la première force politique en devançant l’UMP dimanche, au premier tour des élections régionales, marqué par un regain du Front national et une forte abstention, plus d’un électeur sur deux ayant boudé les urnes.

Selon de premières estimations, le PS devance l’UMP et ses alliés d’environ deux points d’après Opinionway (29,1% contre 27,3%), plus de trois selon TNS-Sofres (30% contre 26,7%). Il faut remonter aux Européennes de 2004 pour avoir un PS aussi élevé.

Le bloc gauche (53,8%) distançait de quatorze points le bloc droite (40,4%) d’après TNS-Sofres, le MoDem divisant par deux son score des Européennes de juin 2009 avec environ 4%. Il n’y a qu’en Aquitaine que le parti de François Bayrou devrait pouvoir se maintenir avec Jean Lassalle.

“Les Français ont envoyé un message clair et fort, ils ont aujourd’hui exprimé leur refus d’une France divisée, angoissée et affaiblie”, a déclaré une Martine Aubry (PS) rayonnante. Sur des plateaux de télévision à l’ambiance électrique, Rachida Dati (UMP) a estimé que la majorité présidentielle devait “reprendre (ses) fondamentaux”, jugeant que les électeurs “se sentent abandonnés”. A l’issue d’une campagne ponctuée de coups bas et de polémiques, les résultats constituent un désaveu pour le président Nicolas Sarkozy et le gouvernement Fillon. Sur huit ministres briguant une présidence de région aucun ne semblait en mesure de l’emporter.

L’abstention “ne permet pas de tirer un enseignement national” et “tout reste ouvert” pour le second tour, a toutefois affirmé François Fillon. Selon Opinionway, elle a atteint 53,5% soit 14 points de plus qu’au premier tour des régionales de 2004. Selon TNS-Sofres, l’abstention s’est élevée à 53%. Elle est toutefois moins élevée qu’aux européennes (59,37%). Parmi les explications des politologues, le fait que pour la première fois, les régionales ne sont pas couplées avec un scrutin cantonal.

L’UMP fait trois à quatre points de moins que Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle de 2007 (31,18%), le PS quatre à cinq points de mieux que Ségolène Royal. En juin dernier, le parti de Martine Aubry subissait pourtant une déroute (16,5%) aux Européennes.

Europe Ecologie devient la troisième force politique (entre 12,3% et 13,1%) mais avec des scores plus élevés dans certaines régions. En Ile-de-France, EE obtiendrait entre 16,5% et 17%, selon les instituts. La liste EE atteint même 18% à Lille et à peine moins à Rennes. EE est talonné par le FN (11,2% à 12%) qui reste “une force nationale”, a pavoisé son leader Jean-Marie Le Pen.

En région Paca où il mène vraisemblablement son dernier combat électoral, Jean-Marie Le Pen et ses listes seraient au-delà de 20%. Dans le Nord-Pas-de-Calais, sa fille Marine avoisine 19%. Le FN semblait en mesure de se maintenir dans une dizaine de régions (Champagne-Ardennes, Nord-Pas-de-Calais, Lorraine…)

Pour le leader d’Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit, le ministre de l’Immigration Eric Besson a “réussi son coup, c’est-à-dire de faire remonter le FN”. L’objectif d’un grand chelem paraît à portée de la gauche. Sur les 26 régions (22 en métroopole, quatre outre-mer), seules lui manquent pour l’heure l’Alsace et la Corse.

Seul point noir pour le PS, le Languedoc-Roussillon où sa candidate Hélène Mandroux est éliminée (7%) tout comme Jean-Louis Roumégas (Verts). Georges Frêche (ex-PS, DVG) est en passe d’être réélu, avec plus de 35% au premier tour.

En Poitou-Charentes, face au secrétaire d’Etat Dominique Bussereau, Ségolène Royal frôle les 40% et a évoqué “un vote de sanction sévère contre la politique de la droite, le système Sarkozy qui épuise les Français”.

L’enjeu du scrutin est la désignation pour quatre ans des 1.880 élus qui siégeront dans les 26 conseils régionaux. Peuvent concourir au second tour du 21 mars les listes ayant recueilli 10%. Celles qui ont obtenu entre 5 et 10% ont jusqu’à mardi 18H00 –heure limite de dépôt– pour fusionner avec une des listes qualifiées.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related