Subscribe

Renaud Lavillenie: « Cette étape new-yorkaise n’aura pas servi à grand chose»

Auteur de la meilleure performance mondiale de l’année en saut à la perche, Renaud Lavillenie est venu participer au meeting de la ligue de diamant de New York avec l’intention de remporter l’épreuve. Mais sous une pluie battante et un vent violent, le perchiste français est complètement passé à côté de son épreuve. Pour France-Amérique, le plus grand espoir français de la discipline revient sur sa piètre prestation new yorkaise et sur la suite de la saison.

Renaud Lavillenie, il y a t-il des leçons à tirer de cette étape new-yorkaise?

Absolument aucune. Il n’y a aucun intérêt à sauter à la perche avec des conditions climatiques pareilles. Avec un vent de côté puissant et une pluie battante, on ne peut absolument rien espérer d’une compétition de saut à la perche. Je crois que tout le monde attendait la fin de l’épreuve pour ranger ses perches et rentrer chez soi. Cette étape new-yorkaise n’aura pas servi à grand chose. À faire un peu de shopping, rien de plus (rires).

Vous venez de réaliser la meilleure performance mondiale de l’année au meeting de Montreuil la semaine passée, quel bilan faites-vous de votre début de saison ?

Je suis plutôt content de moi même si je ne me sens pas à 100% de mes capacités. Je me sens encore un peu juste physiquement pour tenir une compétition de bout en bout. Mais je ne suis pas en retard dans ma préparation, c’est l’essentiel. Il y a encore beaucoup de meeting avant les championnats du monde de Daegu (au mois d’Août prochain, ndlr) et j’espère encore améliorer la meilleure performance mondiale de l’année.

Le fait d’arriver aux mondiaux avec la meilleure performance mondiale de l’année est-ce important pour vous?

Non, pas plus que cela. Je veux juste réaliser les meilleures performances possibles et me présenter aux mondiaux dans la meilleure forme possible. La route est encore longue avant Daegu. Je sais ce que je veux et je me donne les moyens d’atteindre mes objectifs. Être champion du monde est l’un d’entre eux. Mais tout d’abord, il ne faut pas que je brûle des étapes dans ma préparation.

Justement, comment se passe votre préparation ?

Tout se passe comme prévu, je ne suis pas en retard dans mon programme. Je pense que tout ira bien mieux dans un mois lorsque j’aurai un peu plus d’endurance. Il me manque encore un peu d’explosivité dans mes appels ainsi que dans certains de mes mouvements, mais ça va venir.

Quel est votre programme pour les semaines à venir ?

Je dispute la semaine prochaine les championnats d’Europe à Stockholm et puis ensuite j’enchaîne avec les meetings de deuxième partie de saison dont ceux de Paris, Monaco, Lausanne, et Nancy. Le mois de Juillet va être assez chargé, la pression et les enjeux seront de plus en plus importants. La concurrence monte en puissance, la lutte pour la victoire sera très relevée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related