Subscribe

Rencontre Sarkozy-Merkel : ne pas attendre un “coup spectaculaire”

Les euro-obligations ne sont “pas à l’ordre du jour” de la rencontre, mardi à l’Elysée, entre le président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, a indiqué lundi l’Elysée.

La présidence française confirme ainsi les indications données un peu plus tôt à Berlin. Le porte-parole de la chancelière a en effet affirmé que la création éventuelle d’obligations communes aux pays de la zone euro “ne jouera aucun rôle” lors de la rencontre entre M. Sarkozy et Mme Merkel.

“Il ne faut rien attendre de spectaculaire” à l’issue de cette réunion, a ajouté Steffen Seibert lors d’une conférence de presse. “Les gens attendent une fois de plus un grand coup spectaculaire” qui règlerait d’un coup tous les problèmes, a-t-il dit, laissant entendre qu’il n’y aurait rien de tel.

En fait, la réunion entre le président Sarkozy et la Angela Merkel était prévue après le sommet de la zone euro de Bruxelles du 21 juillet, pendant lequel les dix-sept chefs d’Etat et de gouvernement de la zone avaient décidé plusieurs mesures pour sauver la monnaie unique et renforcer l’intégration économique de l’Union pour faire face à la crise des dettes.

Selon l’Elysée, la réunion est destinée à présenter des “propositions communes concernant la réforme de la gouvernance de la zone euro”. Ces propositions seront ensuite soumises à Herman Van Rompuy, le président de l’Union.

Mais cette rencontre a pris un tour plus crucial depuis les derniers développements de la crise de la dette, avec l’abaissement de la note des Etats-Unis et la nervosité des places boursières la semaine dernière, en partie dûe à des rumeurs sur le marché financier français.

En attendant les bourses stagnent

A midi (Paris), dans une journée marquée par un faible volume d’échanges et la fermeture d’Athènes et de Milan pour cause de jour férié, Francfort gagnait 0,91%, Londres 0,24% et Paris 0,10%. Après avoir ouvert en hausse, Madrid cédait 0,67%.

Après avoir encaissé la dégradation du triple A américain et frôlé le krach en milieu de semaine, les marchés remontaient doucement la pente lundi dans le sillage de Tokyo qui a clos sa journée sur une poussée de 1,37% et de Hong Kong qui s’est envolé de 3,26%.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related