Subscribe

Retour de Nicolas Sarkozy à l’Elysée et universités d’été sonnent l’heure de la rentrée

Retour de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, Conseil des ministres, journées d’été de divers partis, en premier lieu celles du Parti socialiste à La Rochelle : l’heure de la rentrée politique a vraiment sonné.

Plutôt discret pendant ses vacances, après le malaise qui l’a frappé lors d’un jogging le 26 juillet, Nicolas Sarkozy démarre la rentrée sur les chapeaux de roue.

Il n’entend pas “modifier énormément son rythme” qui sera “assez similaire” à celui, très soutenu, de l’an passé, a d’ailleurs indiqué l’Elysée, alors que se profilent les régionales, troisième grand rendez-vous électoral de son mandat.

Un copieux programme l’attend dès mardi : Conseil des ministres, célébration de la Libération de Paris, convocation des banquiers et financiers après le scandale des bonus.

Dans la foulée, mercredi, il installera la commission sur le grand emprunt présidée par les deux anciens Premiers ministres Michel Rocard et Alain Juppé, avant de recevoir l’après-midi le corps diplomatique à l’Elysée, occasion pour le chef de l’Etat d’un vaste tour du monde devant les ambassadeurs.

Côté Matignon, rien d’annoncé à l’agenda du Premier ministre, hormis son intervention le 27 août à son tour devant les ambassadeurs. François Fillon a fait jeudi dernier sa pré-rentrée sur une plage des Côtes d’Armor polluée par les algues vertes en annonçant des mesures contre ce fléau et surtout l’application de la taxe carbone.

Autre dossier sur la table de l’exécutif: le serpent de mer du remaniement-bis du gouvernement, plusieurs fois annoncé et ajourné. Prévu fin juillet, il a été reporté après le malaise du chef de l’Etat.

L’agenda de l’exécutif pourrait être bousculé par le développement de la grippe H1N1 en outremer notamment en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie, où six décès liés au virus ont été comptabilisés.

Côté partis, les journées d’été, qui donnent le “la” des formations politiques avant la rentrée, battent leur plein cette semaine, surtout à gauche. Le point d’orgue sera l’université d’été du PS de vendredi à dimanche à La Rochelle qui sera ouverte par Martine Aubry et son ex-rivale Ségolène Royal.

Ce rendez-vous censé réunir tous les socialistes est concurrencé par de multiples autres réunions de réflexion sur l’avenir d’un PS en crise.

Après “les ateliers d’été” du courant l’Espoir à gauche de Vincent Peillon ce week-end à Marseilles, Arnaud Montebourg organise un “séminaire de la rénovation” jeudi à Jarnac (Charente), tandis que jeudi et vendredi, “le pôle écologique” du PS organise des “rencontres d’été” à Saint-Ciers (Gironde) avec pour invité la vedette d’Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit.

Les deux nouvelles formations de la gauche de la gauche, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA, ex-LCR) d’Olivier Besancenot et le Parti de gauche (PG) de l’ex-PS Jean-Luc Mélenchon tiennent leurs premières universités d’été. Le NPA se réunit à Port-Leucate (Aude) et le PG organise des “Remue-méninges” à Clermont-Ferrand.

Le PCF tient son université le même week-end que le PS, avant son grand rendez-vous de rentrée: la Fête de l’Huma à La Courneuve (12 et 13 septembre).

Le Nouveau Centre a choisi pour sa part Agen pour sa pré-rentrée, également du 28 au 30 août.

La nouvelle secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Marie-Luce penchard se rend à partir de jeudi en Martinique et en Guadeloupe (fief de sa mère Lucette Michaux-Chevry) sur le thème délicat des prix du carburant.

 

 

Related