Subscribe

Retour en force de Sandra Bullock, Oscar de la meilleur actrice

Sandra Bullock, qui a remporté dimanche soir l’Oscar de la meilleure actrice, s’est beaucoup illustrée dans des films d’action et des comédies romantiques, mais a réussi à s’imposer, ces dernières années, comme l’une des comédiennes incontournables d’Hollywood.

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître: l’actrice de 45 ans, qui était sélectionnée pour la première fois après plus de 20 ans de carrière, s’est imposée face à des pointures comme Meryl Streep et Helen Mirren.

Fille d’une chanteuse d’opéra et d’un professeur de chant, Sandra Bullock a passé toute sa jeunesse en Europe, avant de revenir aux Etats-Unis, où elle s’est consacrée un temps au chant avant de s’orienter vers le cinéma.

Ce sont les films d’action “Demolition Man”, avec Sylvester Stallone, et “Speed”, où elle partage l’affiche avec Keanu Reeves, qui la mettent définitivement sur orbite à Hollywood dans les années 90.

Dès lors, cette brune pétillante jamais en retard d’une blague et capable d’une grande autodérision, consacrera beaucoup de son temps à des comédies, films d’amour et comédies romantiques d’intérêt divers, de “Miss détective” à “Entre deux rives”, où elle retrouve Keanu Reeves, en passant par “Un Vent de folie” ou “L’Amour sans préavis”, avec Hugh Grant.

Mais les choix personnels de l’actrice, devenue l’une des valeurs sûres d’Hollywood, la conduisent également vers des rôles dramatiques, notamment dans “Collision” de Paul Haggis — Oscar du meilleur film en 2006 — où elle interprète une femme au foyer aisée et pétrie de préjugés racistes.

L’année 2009 aura été un grand millésime pour Sandra Bullock, qui a aligné deux succès éclatants: “La Proposition”, une comédie romantique avec Ryan Reynolds (314 millions de dollars au box-office mondial) et “The blind side” (247 millions aux Etats-Unis), qui lui a valu l’Oscar.

Dans ce drame, premier film porté par un personnage féminin à avoir récolté plus de 200 millions de dollars, Sandra Bullock interprète une femme à poigne qui recueille un jeune Noir et en fait une star du football américain.

Cette année faste suivait deux années d’absence des plateaux, pendant lesquelles l’actrice, qui se définit comme “hyperactive et voulant toujours tout contrôler”, voulait prendre ses distances avec Hollywood.

“Je sais que je travaille très dur. Mais je sais aussi que cela ne fait pas forcément une bonne prestation et un bon film”, déclarait-elle récemment lors du déjeuner offert par l’Académie des Oscars aux sélectionnés. “Mais quand ça arrive, je suis toujours très surprise. C’est toujours inattendu pour moi, car je m’attends toujours à échouer. Alors je travaille encore plus dur”.

Après avoir fait fortune avec des films “qui n’étaient pas toujours très bons”, l’actrice, qui peut désormais prétendre à un salaire de plus de 20 millions de dollars par film, a néanmoins décidé de diminuer son cachet, mais de demander un pourcentage sur les bénéfices de ses films. “Comme ça, tous les gens qui croient au projet sont récompensés. Pour moi, cela a plus de sens, c’est un investissement dans mon travail”, dit-elle.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related