Subscribe

Roger Federer peine mais poursuit sa route à l’US Open

Le Suisse Roger Federer, quintuple tenant du titre à New York, a poursuivi sa route vers un 6e titre consécutif en se qualifiant laborieusement samedi pour les 8e de finale de l’US Open grâce à sa 14e victoire d’affilée depuis 2003 sur l’Australien Lleyton Hewitt.

Federer, vainqueur 4-6, 6-3, 7-5, 6-4, affrontera l’Américain James Blake (N.21) ou l’Espagnol Tommy Robredo (N.14) pour une place en quart de finale qui le rapprocherait un peu plus de son 16e succès dans un tournoi du Grand Chelem.

C’est peu de dire que Federer ne s’est pas montré souverain, signant une prestation aux antipodes de son niveau entrevu cet été, lui qui reste sur quatre victoires sur ses cinq derniers tournois.

Le N.1 mondial a souvent paru emprunté, avec des difficultés à régler la mire, et un Hewitt plus pointu aurait facilement pu exploiter les faiblesses du Suisse, qui s’est parfois transformé en père Noël (59 fautes directes).

Federer a rapidement mené le match 4-2 avant de traverser un premier trou noir, durant lequel il a perdu deux fois son service pour encaisser quatre jeux de suite et concéder la manche.

Après cet avertissement, le N.1 mondial retrouvait ses esprits dès l’entame du 2e set, avec deux breaks rapides pour mener 4-1 après un jeu blanc, puis 5-2, avant de traverser de nouvelles turbulences. Il parvenait toutefois à sauver une balle de 4-5 qui aurait pu amener l’Australien à servir pour 5-5.

Une fois cette alerte écartée, le Suisse s’adjugeait la manche mais le doute persistait sur sa qualité de jeu.

D’autant qu’il entamait la 3e manche en devant repousser trois balles de break à 1-2. Un ace lui permettait d’effacer la 3e, juste avant d’égaliser à 2-2 alors qu’Hewitt n’était pas dans son meilleur jour.

Le Suisse comptait déjà 42 fautes directes à ce stade. Et le festival allait continuer jusqu’à pousser son total pour le match à 59…

Après une glissade sur laquelle il se bloquait la cheville droite pour tomber à quatre pattes sur le Arthur-Ashe, se relevant sans mal, “Fed express” faisait le break au bon moment (5-5) pour respirer avec le gain du 3e set.

Le dernier set semblait parti pour être une formalité, l’Australien ayant maintes fois manqué sa chance (seulement 3 occasions de break converties sur 14) alors que le Suisse retrouvait son mordant pour mener 5-2.

Mais Federer continuait son tour de montagnes russes avec une rechute inattendue en se faisant prendre sa mise en jeu alors qu’il servait pour le match. Revenu à 5-4, Hewitt ne montrait pas beaucoup d’entrain à inverser la tendance et offrait le match à Federer sur sa 37e faute directe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related