Subscribe

Roland-Garros : Tsonga sans pitié pour son copain Ouanna

Jo-Wilfried Tsonga s’est qualifié mercredi pour le troisième tour de Roland-Garros sans montrer aucune pitié pour son copain Josselin Ouanna, écrasé en trois sets 6-0, 6-1, 6-4, en 1h 19 min de jeu.

“C’est mon pote, donc ce n’est pas évident, je vais essayer de le faire rigoler dans le vestiaire et après je vais continuer ma route”, a dit le N.1 français en sortant du court Suzanne-Lenglen.

Des deux amis, qui ont passé ensemble une partie de leur adolescence, avec aussi Gaël Monfils, c’est le moins coté des deux, 126e mondial, qui a succombé sous la pression de l’événement.

“Joss a raté son entame et ça m’a donné confiance. J’ai fait un très bon match, je n’ai pas donné grand chose”, a commenté la tête de série N.8, auteur de 41 coups gagnants (contre 18 à Ouanna).

Maître du court avec son service (9 aces) et son coup droit, Tsonga a effacé la mauvaise impression laissée par son premier match, gagné à l’arraché en cinq sets contre l’Allemand Daniel Brands.

“Je suis beaucoup mieux entré dans le match qu’au premier tour. J’ai souvent du mal au début, j’espère que ça va aller de mieux en mieux à chaque fois”, a dit Tsonga.

Le Manceau s’est néanmoins plaint que les organisateurs n’est pas pris en compte ses demandes dans la programmation. “J’avais demandé à ne pas jouer dimanche, car j’avais fait ma préparation de façon à arriver lundi ou mardi en grosse forme”, a-t-il dit. “On est en France, je suis N.1 français, j’aurais trouvé légitime qu’on m’écoute un peu, qu’on me laisse choisir quand commencer”.

“A Wimbledon, on demande à Murray le jour et l’heure à laquelle il veut jouer, on ne lui impose pas. Pour Federer, dans son pays, c’est la même chose”, a-t-il justifié, estimant que la France “se plaint de ne pas avoir beaucoup de bons joueurs mais on n’est pas toujours mis dans les meilleures conditions”.

Au prochain tour, Jo-Wilfried Tsonga affrontera soit l’Espagnol Guillermo Garcia Lopez, un bon spécialiste de la tête battue classée tête de série N.32, ou Thiemo De Bakker. Si c’était ce dernier, il s’agirait d’une “belle” entre Tsonga et le jeune Néerlandais de 21 ans après la victoire du premier en Coupe Davis en septembre dernier et la revanche du second au récent tournoi de Barcelone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related