Subscribe

Roland Garros: un vrai coup de Mahut

Première journée des Internationaux de France à Roland Garros où sous un ciel très estival les Français ont connu des fortunes diverses. Jo-Wilfried Tsonga a assuré l’essentiel face à Andrey Kuznestov. La “perf” du jour est à mettre à l’actif de Nicolas Mahut, tombeur d’Andy Roddick (n°26).

Tsonga, l’essentiel est là

Il aura provoqué quelques frissons aux spectateurs du court central pourtant baigné de soleil. Fantomatique, acculé à deux mètres de sa ligne de fond de court, le Manceau a mis un set à prendre la mesure de Kuznetsov, 160e mondial mais déjà rodé aux conditions de la Porte d’Auteuil, après avoir disputé trois matches de qualification cette semaine. Pour preuve, le tricolore n’aura réalisé qu’un coup gagnant lors de la première manche avant de se reprendre pour l’emporter 1-6, 6-3, 6-2, 6-4 en capitalisant sur les 53 fautes directes de son adversaire.

Roddick : Nicolas l’a eu !

Andy Roddick (n°26) avait disputé… et perdu trois matches sur terre battue avant Roland-Garros, lors de la Coupe du monde des nations. Qu’entre lui et la surface ocre l’amour ne soit pas fou n’est plus un secret depuis longtemps. Et Nicolas Mahut a su en profiter, avec la manière, pour signer un succès en quatre sets 6/3, 6/3, 4/6, 6/2. L’Américain restera, lui, dans les tablettes de la 86e édition des Internationaux de France comme la première tête de série à avoir chuté.

Roger-Vasselin donne rendez-vous à “Delpo”

A l’instar de Tsonga, Roger-Vasselin, 82e mondial, a lui aussi eu du retard à l’allumage face à un adversaire à sa mesure, le Canadien Vasek Pospisil, 101e mondial, vaincu 3-6, 6-3, 6-2, 6-2 en 2 h 29. Le Parisien devra élever significativement son niveau de jeu au match suivant. L’attend en effet Juan Martin Del Potro, 9e mondial, un adversaire qu’il a rencontré et battu lors de leur seule confrontation, à Tokyo en 2009 dans la foulée du titre de l’Argentin à l’US Open.

“J’ai des images dans la tête, des petites séquences de jeu qui avaient marché contre lui, je pense que je les réessayerai”, a glissé dans un sourire Roger-Vasselin, dont le père, Christophe, avait été demi-finaliste Porte d’Auteuil en 1983. Peut-être misera-t-il sur la nouvelle alerte au genou gauche qu’a connue Del Potro dimanche, avant de s’imposer 6-2, 6-7 (5/7), 6-2, 6-1 face au tenace Espagnol Albert Montanes.

Devilder et les autres

Nicolas Devilder, 286e mondial, s’est de son côté baladé face au Serbe Filip Krajinovic, modeste 630e mondial, 6-2, 6-2, 6-0. Là aussi, il changera de dimension et visera l’exploit au deuxième tour face à l’Autrichien Jurgen Melzer ou l’Allemand Michael Berrer.

Dans les autres matches de la journée, Jonathan Dasnieres de Veigy et Adrian Mannarino, titulaires de wild-cards, se sont inclinés respectivement face à Juan Carlos Ferrero, ex-numéro 1 mondial et lauréat du tournoi en 2003 6/1, 6/4, 6/3, et Fabio Fognini 6/0, 7/5, 6/1.

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Mahut et Serra qualifiés, Alizé Cornet éliminéeMahut et Serra qualifiés, Alizé Cornet éliminée Le point sur les Français toujours en compétition, au troisième jour du tournoi de Roland Garros. Si Alizé Cornet a été éliminée mardi de la compétition, Nicolas Mahut et Florent Serra ont […] Posted in Opinion
  • Tsonga attend la lumièreTsonga attend la lumière La nuit est venue interrompre la rencontre des huitièmes de finale entre Jo-Wifried Tsonga et Stanislas Wawrinka. Roger Federer et Novak Djokovic sont passés aujourd’hui, mais ils ont […] Posted in Opinion