Subscribe

Roms : la gauche se mobilise samedi contre “la xénophobie”

D’Olivier Besancenot à Bertrand Delanoë, en passant par Cécile Duflot ou Jean-Luc Mélenchon, la gauche sera massivement présente samedi à Paris à la manifestation contre “la xénophobie” et “la politique du pilori” du gouvernement, à l’appel de nombreuses associations.

Une quinzaine de dirigeants socialistes, parmi lesquels le maire de Paris Bertrand Delanoë et le président de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon, y participeront. “Le Parti socialiste s’associe à la mobilisation du 4 septembre, face à la xénophobie et à la politique du pilori opérée par le gouvernement, notamment contre les gens du voyage et les Roms accusés d’être +des fauteurs de trouble+ tout comme les étrangers”, a déclaré vendredi le PS dans un communiqué. La délégation du PS, qui compte aussi notamment le député Arnaud Montebourg, le porte-parole Benoît Hamon et le sénateur David Assouline, sera à partir de 13H45 à l’angle rue du Temple-place de la République.
Par ailleurs, les trois partis du Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche Unitaire) défileront ensemble sous une banderole commune dans toutes les villes. Leurs leaders – Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), Pierre Laurent et Marie-George Buffet (PCF) – seront place de La République. Le Parti de gauche lance une campagne de tracts, autocollants et affiches “Notre république? Même sol, mêmes droits!”. Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, participera aussi à la manifestation parisienne.

Le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) sera présent, avec Olivier Besancenot à Paris “pour combattre la politique raciste et sécuritaire du gouvernement, les projets de loi xénophobes et répressives”. Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière participe également pour défendre les libertés publiques car “à travers les Roms et les immigrés, ils s’en prennent aux plus pauvres, à ceux qui sont écrasés”.

Une cinquantaine d’ONG et associations –dont la Ligue des droits de l’Homme– ont appelé à une mobilisation nationale samedi dans toute la France, en réaction à la politique “ouvertement raciste” du gouvernement envers les Roms.Des manifestations seront organisées dans plus de 130 villes en France, ainsi que devant des ambassades françaises de plusieurs pays de l’Union européenne.

Le sénateur-maire PS de Dijon, François Rebsamen, s’est dit vendredi réservé sur la participation du PS à cette manifestation, craignant qu’elle “ne donne lieu à des dérives de slogan” et à “des amalgames un peu faciles”, et faisant valoir que le PS était un “parti de gouvernement”.

Daniel Delaveau, maire PS de Rennes, compte pour sa part participer à la manifestation prévue samedi au centre ville au nom de la “tolérance”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related