Subscribe
banner-subscribe-subscription-france-amerique-magazine-40%-off-promo-code-grow

Roselyne Bachelot déplore la “crise de l’équipe de France”

La ministre des Sports Roselyne Bachelot a déclaré mardi devant la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale qu’elle avait vu lors du Mondial des joueurs de l’équipe de France “fonctionnant en autarcie” et “des responsables fédéraux dépassés”.

“J’ai vu des joueurs qui fonctionnent en autarcie, coupés de la Fédération et de leur équipe technique”, a déclaré Mme Bachelot, présente au camp de base des Bleus en Afrique du Sud, à Knysna, au plus fort de la crise (exclusion d’Anelka, grève de l’entraînement) qui a précédé l’élimination au premier tour de la Coupe du monde. “J’ai vu aussi un sélectionneur (Raymond Domenech, ndlr) en difficulté, qui n’avait plus d’autorité sur ses troupes, a-t-elle ajouté. J’ai vu enfin des responsables fédéraux dépassés et désorientés par le cours des événements.”

“La crise que nous avons connue, ce n’est pas la crise du football français, celui-ci fonctionne bien, a-t-elle poursuivi. La crise que nous avons connue en Afrique du sud, c’est la crise de l’équipe de France.”

En plein débat sur le mode de gouvernance de la Fédération française de football (FFF) et avant le lancement en octobre des “Etats Généraux du football français”, Mme Bachelot a indiqué que la “pérennité de l’équilibre” entre le football amateur et le football professionnel était pour elle “essentiel”. “Le mode de gouvernance des grosses fédérations et de celles abritant un secteur professionnel structuré en ligue doit être étudié et sûrement repensé. Mais la spécificité du modèle fédéral doit être préservée”, a-t-elle expliqué.

Related