Subscribe

Saint-Valentin prolifique pour la France à Vancouver

La France et le Canada se sont partagé les émotions dimanche aux JO de Vancouver: les Français ont décroché deux titres dans la journée, et Alexandre Bilodeau, aux bosses, est devenu pour l’histoire le premier Canadien à remporter une médaille d’or olympique dans son propre pays.

Le Canada, qui a préparé ses athlètes comme jamais pour le rendez-vous de Vancouver, attendait avec impatience et un brin d’angoisse que l’un de ses sportifs finisse par vaincre la malédiction. En deux rendez-vous olympiques, en 1976 à Montréal (été) et 1988 à Calgary (hiver), jamais un athlète à la feuille d’érable n’était monté sur la plus haute marche du podium. C’est donc chose faite. Et la nation hôte peut maintenant poursuivre le but qu’elle s’est officiellement fixée: terminer première au classement des médailles à l’issue de la quinzaine.

L’échec de Bjoerndalen

Dans le camp des Français, dimanche soir était également soir de fête. Un grandissime favori, Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique (petit tremplin), et un quasi-inconnu, Vincent Jay en biathlon (sprint), sont devenus champions olympiques. Ils permettent à la France de se hisser provisoirement en tête du classement des nations, avec deux médailles d’or et une de bronze.

La surprise du jour, c’est l’échec de la star mondiale du biathlon, le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, arrivé à Vancouver avec l’ambition de ramener une collection de médailles. Avec quatre cibles manquées, l’homme aux 9 médailles olympiques a terminé à la 17e place du sprint.

Les deux autres champions olympiques du 14 février, jour du Nouvel an chinois, sont allemand et tchèque. L’Allemand Felix Loch est devenu à 20 ans le plus jeune champion olympique de luge de l’histoire et a mis fin au rêve de l’Italien Armin Zöggeler, sacré en 2002 et 2006, sur la piste de Whistler à la macabre réputation depuis la mort d’un lugeur vendredi.

A peine plus âgée (22 ans), la Tchèque Martina Sablikova a remporté l’or du 3000 m de patinage de vitesse. En ski alpin, les compétitions ont pris du retard en raison de la pluie et du brouillard sur le site de Whistler. La descente messieurs est reprogrammée à lundi, et les organisateurs étaient optimistes dimanche soir sur la possibilité de courir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related