Subscribe

San Francisco, « the Paris of the West », a célébré Bastille Day

Le drapeau tricolore a flotté au-dessus de San Francisco mardi. Accroché à la façade de l’hôtel de ville, il a symbolisé l’amitié forte qui unit « the City by the bay » à la France.

Il est 10 h 30 sur le balcon de la mairie de San Francisco en ce mardi 14 juillet. André Fournier, le président du comité officiel des associations françaises de la Baie, hisse le drapeau tricolore avec fierté. Comme tous les 14 juillet depuis plus d’une décennie, San Francisco la francophile, célèbre Bastille Day, journée que le maire Gavin Newson a d’ailleurs officiellement instauré comme le « French Heritage Day ».  Au bas de l’hôtel de ville, un groupe d’élèves français s’est arrêté pour saluer son drapeau. « Bravo, vive la France ! », crient-ils une fois l’étendard levé.

 

Paris et San Francisco, les deux jumelles

Entre Paris et San Francisco, c’est une histoire d’amitié qui remonte à 1996, l’année où Willy Brown, alors maire de San Francisco, avait signé avec Jean Tiberi, son homologue parisien, un accord de coopération. Depuis, les villes jumelles ne cessent de s’inspirer l’une l’autre : en 2006 Bertrand Delanoë s’était rendu en Californie pour mettre en place un accord de coopération numérique (Digital Sister Cities Act), renforcé en janvier dernier avec la visite retour de Gavin Newsom à Paris.  Ce voyage avait également permis à la France de présenter le TGV aux représentants californiens qui envisagent de construire une ligne de chemin de fer à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco.

 

« The Paris of the West »

Dans la salle de réception du City Hall, le drapeau tricolore côtoie pour une journée l’ours californien et le drapeau américain. Officiels et représentants de la communauté française lèvent leur coupe tandis que Tom Horn, président du comité de jumelage de San Francisco et Paris porte un toast. « Nous sommes heureux de célébrer aujourd’hui avec vous tous Bastille Day », commence-t-il. « La ville de San Francisco est amie de la France depuis fort longtemps et ses habitants la surnomment d’ailleurs parfois “the Paris of the West”. Notre mairie elle-même a été construite sur le modèle d’un célèbre bâtiment parisien (ndlr, Les Invalides). Et il semble bien que Paris s’inspire de notre architecture numérique ! » termine-t-il en riant. Le consul de France, Pierre-François Mourier, le confirme: « le voyage de Gavin Newsom à Paris a créé des opportunités très intéressantes pour la France. »

Infos pratiques

Pour en savoir plus sur l’accord de coopération numérique entre Paris et San Francisco, cliquez ici

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related