Subscribe

Sarkozy devance Hollande chez les catholiques

François Hollande serait en tête au premier tour de l’élection présidentielle (30%) devant Nicolas Sarkozy (25%), mais pas chez les catholiques qui seraient 33% à placer en tête le président sortant contre 25% le candidat socialiste, selon une enquête TNS-Sofres pour le Pèlerin rendue publique mardi.

Selon cette enquête, menée pour le Pèlerin et le Centre Sèvres (Jésuites), sur “le vote des catholiques” réalisée du 6 au 9 janvier, au premier tour, sur l’ensemble des Français qui se sont exprimés, Marine Le Pen recueillerait 18% des voix, derrière MM. Hollande et Sarkozy, suivie par François Bayrou (11%), et Jean-Luc Mélenchon (7%).

Quelque 4% des électeurs se prononceraient pour Eva Joly, 2,5% pour Dominique de Villepin, 1% pour Jean-Pierre Chevènement, 0,5% pour Nathalie Arthaud, Corinne Lepage et Nicolas Dupont-Aignan. Philippe Poutou, Hervé Morin, Christine Boutin et Frédéric Nihous feraient 0%. 27% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote. Chez les catholiques seuls, Marine Le Pen totaliserait 21% d’intentions de vote, suivie par François Bayrou (12%).

Aucun autre candidat ne franchit la barre des 5%: Jean-Luc Mélenchon (3%), Eva Joly et Dominique de Villepin (2%), Jean-Pierre Chevènement et Nicolas Dupont-Aignan (1%), Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Corinne Lepage, Hervé Morin, Christine Boutin et Frédéric Nihous (0%). 26% n’ont pas exprimé d’intention de vote. Au second tour, François Hollande l’emporterait avec 59% des voix contre 41% pour Nicolas Sarkozy chez l’ensemble des Français. En revanche, chez les seuls catholiques, le président actuel recueillerait 53% des voix, contre 47% pour le candidat socialiste.

Les pratiquants réguliers sont 75% à se prononcer au second tour pour Nicolas Sarkozy, suivis par les pratiquants occasionnels (62%), tandis que les non pratiquants ne sont que 45%, lui préférant François Hollande à 55%.

Parmi les dossiers qui semblent avoir le plus d’importance au moment de voter vient en tête la défense de l’emploi, pour l’ensemble des Français comme pour les catholiques (26%), suivie de la défense du pouvoir d’achat (17% pour l’ensemble des Français, 18% pour les catholiques), et la réduction des inégalités et de la pauvreté (17% pour l’ensemble des Français, 13% pour les catholiques).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related