Subscribe

Ségolène Royal renonce à un débat télévisé avec son rival UMP

La présidente PS du conseil régional de Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a renoncé à participer à un débat prévu jeudi avec le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, son rival UMP au second tour des régionales, a-t-on appris mardi auprès des deux parties.

Ce débat devait être enregistré jeudi après-midi et diffusé dans la soirée par France 3 Poitiers en partenariat avec le quotidien régional La Nouvelle République du Centre Ouest.

Olivier Chartier, la tête de liste UMP dans la Vienne et porte-parole de campagne de Dominique Bussereau, “condamne le manque de respect de Mme Royal envers la démocratie”, dans un communiqué.

“L’inconstance de Mme Royal, qui ne tient pas son engagement, prive notre région d’un débat légitimement attendu, cette désinvolture illustre un manque de respect envers les électeurs, envers les médias et envers les autres candidats”, dit-il.

“Ce débat a déjà eu lieu avant le premier tour (le 21 février, ndlr) et Mme Royal a des engagements jeudi avec une réunion publique à La Rochelle”, a-t-on appris auprès de l’équipe de campagne de Mme Royal.

Interrogée par l’AFP, la rédaction en chef de France 3 Poitiers, qui a regretté cette décision, a expliqué que Ségolène Royal avait estimé qu’elle ne voyait “pas l’utilité de ce genre de débat” et qu’il (le débat) avait “déjà été fait avant le premier tour”, tout en précisant qu’elle avait “des engagements”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related