Subscribe

Séisme: 36 décès parmi les membres de l’ONU, une cinquantaine de Français toujours recherchés

Une cinquantaine de Français sont recherchés “activement” par les services de l’ambassade de France à Port-au-Prince parce qu’ils se trouvaient, lors du séisme, dans des zones particulièrement “détruites”, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

“Il y en a environ une cinquantaine que recherchent activement nos amis de l’ambassade et qui se seraient trouvés dans des zones très dangereuses ou qui ont été plus ou moins détruites”, a-t-il dit à la presse.

Selon une source diplomatique, ces Français se trouvaient notamment dans la partie basse de la capitale, où le séisme mardi semble avoir fait le plus de ravages.

“Il y a de l’espoir pour retrouver des survivants dans les décombres”, a aussi estimé le ministre lors d’une conférence de presse. “J’espère que nous en retrouverons quelques uns”. “200 Français ont été regroupés à l’ambassade et à la résidence” de l’ambassadeur, a-t-il précisé.

“Nous espérons que notre hôpital mobile sera dressé demain ou après-demain dans les jardins de la résidence” de l’ambassadeur de France à Port-au-Prince, a ajouté Bernard Kouchner, en affirmant que “les hôpitaux sont tous très endommagés”.

“Le tremblement de terre crée des conditions terribles, de survie, de blessures, de morts”, a-t-il aussi dit.

“Il y a un nombre de victimes considérables” et “c’est toute une partie de la ville qui a été entièrement détruite”. “Il faut déjà penser à la reconstruction, le malheur n’est pas éternel”, a enfin déclaré Bernard Kouchner, en évoquant sa “douleur” à propos de ses “amis qui participaient à la mission de l’ONU en Haïti” portés disparus.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related