Subscribe

Séisme de magnitude 5,8 ressenti à Washington et New York

Un rare séisme de magnitude 5,9 a été ressenti mardi en début d’après-midi sur la côte Est des Etats-Unis, notamment à New York et Washington, où de nombreux immeubles de bureaux ont été évacués, mais aucune victime n’était signalée dans l’immédiat.

“Il s’agit d’un des plus puissants séismes sur la côte Est depuis longtemps, depuis plusieurs décennies au moins”, a assuré Lucy Jones, sismologue à l’Institut de géophysique américain (USGS), sur la chaîne de télévision CNN.

“Ce n’est pas sans précédent, mais l’un des plus forts que nous avons eu ici”, a-t-elle insisté, alors que les rues des grandes villes se remplissaient d’habitants quittant leur bureau.

L’USGS a indiqué qu’il s’agissait d’un séisme de magnitude 5,8, avant de réviser la magnitude à 5,9. Un tremblement de terre est considéré comme “puissant” à partir de 6.

L’épicentre du séisme se situe à 66 km de Richmond (capitale de l’Etat de Virginie, Est) et à 133 km de la capitale américaine, selon des données révisée de l’USGS, qui précise qu’il a eu lieu vers 13 heures 50 locales.

Aucun incident ou victime n’était signalé

Dans un grand immeuble de bureaux de Washington, une employée avertissait qu’il faudrait évacuer les lieux en empruntant les escaliers en cas de réplique. Le risque de réplique est le plus grand dans la première heure suivant un séisme et une réplique peut parfois être de plus grande amplitude que la secousse initiale.

A Washington, la secousse a fait trembler des bâtiments pendant plusieurs secondes, ont constaté des journalistes de l’AFP. Les trottoirs étaient envahis d’employés de bureaux et les rues bloquées par un immense embouteillage.

L’ambiance était cependant plutôt joyeuse, certaines personnes mimant la manière dont elles avaient été secouées, sourire aux lèvres. Beaucoup d’entre elles tentaient de joindre leurs proches au téléphone, mais les lignes étaient perturbées.

Dans le métro, la secousse a également été ressentie, mais le réseau continuait de fonctionner, a constaté une journaliste de l’AFP.

Le Pentagone, plus grand bâtiment de bureaux du monde dans lequel travaillent environ 23 000 employés civils et militaires du ministère de la Défense, a été brièvement évacué dans le calme. Aucun dégât n’était signalé si ce n’est la rupture d’une canalisation d’eau.

Plusieurs centaines de personnes ont patienté sous le soleil pendant une quinzaine de minutes, alors que les avions continuaient de décoller depuis l’aéroport Reagan tout proche, a constaté un journaliste de l’AFP.

“La première chose que je me suis dite, c’est: j’espère que c’est pas une bombe ou un avion. Mais la secousse était constante et a duré trop longtemps” pour que ce soit cela, a raconté un fonctionnaire, Jim Garamone, qui était déjà en poste lorsqu’un avion avait percuté le bâtiment le 11 septembre 2001.

“Les aéroports (de Reagan et de Dulles) sont ouverts et fonctionnent”, a confirmé à l’AFP un porte-parole de l’administration des aéroports de la capitale américaine.

“Il se peut qu’il y ait des retards à cause du séisme et les gens doivent vérifier avec leur compagnie”, a-t-il ajouté.

A New York, des milliers de personnes ont aussi évacué les bâtiments, notamment dans le quartier du palais de justice au sud de Manhattan, où se dénouait l’affaire Dominique Strauss-Khan.

Une conférence de presse du procureur Cyrus Vance chargé de l’affaire a même été interrompue, le bâtiment s’étant mis à trembler.

“J’étais au 20e étage du tribunal, et il a tremblé, c’était dingue”, raconte Dan Ramater, sur le trottoir devant le bâtiment fédéral.

Aucun signe de panique n’était cependant visible dans les rues de Manhattan, où de strictes consignes d’évacuation existent depuis les attentats du 11-Septembre.

“J’ai vu mon café trembler dans ma tasse mais je n’ai pas tilté. Je venais juste de faire un don du sang alors je me suis dit que je n’avais pas retrouvé mon équilibre”, a confié Juan Ramos, un employé de bureau new-yorkais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related