Subscribe

Séjours aux Etats-Unis: la demande préalable sur Internet entre en vigueur lundi

Les voyageurs d’Europe de l’Ouest, du Japon et de quelques autres pays exemptés de visas devront demander à partir de lundi une autorisation préalable sur Internet pour entrer sur le territoire américain pour de courts séjours, a rappelé vendredi l’administration américaine.

Baptisée ESTA (Electronic System for Travel Authorization), cette demande d’autorisation préalable, déjà disponible sur Internet depuis le 1er août (https://esta.cbp.dhs.gov), remplace l’actuelle fiche de renseignements remplie dans l’avion par les voyageurs.

“C’est un service gratuit et l’autorisation est donnée très rapidement, presque immédiatement”, a assuré une responsable du département de la Sécurité intérieure, Kathleen Kraninger.

Une fois accordée, l’ESTA sera valable pendant deux ans, a expliqué Mme Kraninger. Depuis août dernier, près de 1,2 million de voyageurs venant de 35 pays l’ont déjà utilisée, avec un taux de satisfaction de 99%, a-t-elle affirmé, observant que les Etats-Unis recevaient entre 16 et 20 millions de visiteurs par an provenant des pays concernés.

En cas de refus, les voyageurs sont invités à faire une demande de visa auprès d’une ambassade des Etats-Unis. “Pour des raisons de sécurité, nous ne souhaitons pas dans de nombreux cas donner les raisons” des refus, a dit Mme Kraninger.

La responsable américaine a ajouté que les autorités seraient dans un premier temps tolérantes à l’égard des voyageurs ayant omis de faire leur demande en ligne. Mais ces derniers s’exposent à être retardés à la frontière, a-t-elle averti.

Le formulaire à remplir est actuellement disponible en 22 langues. Il demande diverses informations aux voyageurs (numéro de passeport, adresse…), et leur pose des questions telles que: “Vous livrez-vous au trafic de stupéfiants ou êtes-vous toxicomane ? Avez-vous autrefois été impliqué(e), ou êtes-vous maintenant impliqué(e), dans des activités d’espionnage”…

L’ESTA figure parmi les recommandations de la commission du 11-Septembre censées compliquer l’entrée sur le territoire américain pour d’éventuels terroristes.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related