Subscribe

Söderling : le « top killer », c’est lui

Incroyable Robin Söderling, un an après avoir sorti Rafael Nadal au troisième tour de Roland-Garros, le Suédois récidive en éliminant le roi Roger Federer au terme d’un match qui s’est joué sous la pluie et interrompu deux fois.

Le Suisse Roger Federer, tenant du titre, a été éliminé mardi en quarts de finale de Roland-Garros par le Suédois Robin Söderling en quatre sets 3-6, 6-3, 7-5, 6-4. Le Suédois a littéralement survolé les trois derniers sets du match en imprimant ses aces et ses incroyables accélérations de coup droit sur le court (49 coups gagnants). Le public parisien a pu retrouver l’envergure de « l’albatros » Robin Söderling, vainqueur du point du match sur une volée de revers après un smash de Roger Federer tiré du bout du court Philippe Chatrier, « presque des vestiaires » diront certains.

Pourtant, tout avait plutôt bien commencé pour le numéro un mondial (qui risque de perdre sa place en cas de victoire de Nadal en final) qui semblait avoir le match en main en menant un set à rien et en ayant des balles de break dès le début du second set. C’était du grand Roger Federer pendant quarante minutes, le temps qu’il a fallu à Söderling pour se chauffer et rentrer dans le match. Cette défaite prive Roger Federer d’une 24ème demi-finale d’affilée en grand chelem, record absolu et devrait désormais faire date.

Désespérant pour le public

On ne peut pas dire que le public de Roland-Garros soit très gâté pour cette édition du tournoi parisien. Première responsable, la météo bien sûr qui gratifie depuis 5 jours maintenant le public de magnifiques journées d’automne avec pluie, humidité et température froide. Les prochains jours devront tout de même voir le retour du soleil.

Autre responsable de ce petit millésime pour l’instant, les joueurs Français qui n’ont pas été à la hauteur des attentes, Aravane Rezaï et Jo-Wilfried Tsonga en tête. Ce dernier a d’ailleurs passé une IRM hier qui le contraint à prendre dix jours de repos avant de reprendre le chemin des courts… sa participation à Wimbledon semble bien hypothétique.

Enfin, la valse des outsiders ne semble pas faire que des heureux dans les tribunes. Roger Federer out, Justine Hénin aussi, il ne reste plus que l’impitoyable Rafael Nadal pour donner un tournant plus logique à l’édition 2010.

Robin Söderling affrontera en demi-finale le Tchèque Tomas Berdych, qui a battu le Russe Mikhaïl Youzhny en trois sets.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related