Subscribe

Sommet sur la crise financière le 15 novembre

Un premier sommet sur la crise financière se tiendra le 15 novembre dans la région de Washington, avec la participation des dirigeants du G20, a annoncé la porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino.

Le G20 réunit les principaux pays industrialisés ainsi que de grands pays en développement. Un haut responsable de l’administration avait indiqué peu auparavant sous couvert d’anonymat que ce premier sommet viserait à “discuter des causes de la crise financière”, “passer en revue les progrès faits” pour résoudre la crise, “développer des principes de réformes nécessaires pour faire en sorte que (la crise) ne se reproduise pas”, et “charger des groupes de travail de formuler des recommandations que les dirigeants envisageraient au cours d’un prochain sommet”. Le sommet sera précédé d’un dîner des dirigeants du G20 la veille à la Maison Blanche.

Le président Nicolas Sarkozy a salué l’annonce par la Maison Blanche de la tenue de ce sommet, dans un communiqué. M. Sarkozy, “qui avait lancé l’idée de ce sommet dans son intervention devant l’Assemblée Générale des Nations unies le 23 septembre dernier, s’était entretenu en détail de ce sujet avec le président (américain George W.) Bush lors de son déplacement à Camp David le 18 octobre, en compagnie du président de la Commission européenne”, José Manuel Barroso, rappelle l’Elysée. “Ce premier sommet sera suivi de plusieurs autres, afin de refonder le système financier international et, à travers une meilleure régulation et une surveillance plus efficace de tous les opérateurs, d’assurer que la crise actuelle ne se reproduira pas”, affirme également la présidence. L’Elysée précise que “ces sommets devront également traiter de la situation économique mondiale ainsi que des conséquences de la crise dans les pays en développement”.

Le G20 rassemble le G7 (Allemagne, Canada, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) plus l’Afrique du sud, l’Arabie saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, la Russie et la Turquie. Le 20e membre est l’Union européenne, représentée par le pays qui en assure la présidence tournante (la France jusqu’au 31 décembre).

Le sommet aura lieu après la présidentielle américaine. La porte-parole de la Maison Blanche a laissé ouverte la question d’une participation au sommet du président-élu, se contentant de dire que le président sortant George W. Bush chercherait à avoir la contribution de son successeur.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related