Subscribe

Svetlana Kuznetsova remporte son premier Roland-Garros

La Russe Svetlana Kuznetsova a remporté Roland-Garros pour la première fois de sa carrière en battant sa compatriote Dinara Safina en deux sets 6-4, 6-2 samedi en finale.

C’est le deuxième titre du Grand Chelem gagné par Kuznetsova, 24 ans à la fin du mois, après l’US Open 2004. Depuis, elle s’était inclinée à deux reprises en finale, à Roland-Garros en 2006 et à l’US Open en 2007, à chaque fois contre la Belge Justine Henin.

La joueuse de Saint-Pétersbourg est la deuxième Russe à s’imposer à Paris, après Anastasia Myskina en 2004.

Révélée à l’âge de 19 ans par sa victoire surprise à Flushing Meadow, Kuznetsova a presque toujours fait partie depuis du Top 10, voire du Top 5, depuis mais n’avait plus atteint la consécration à cause d’une tendance à fléchir mentalement dans les moments cruciaux.

Samedi, elle a tenu le coup face à une adversaire partageant la même fragilité. Elle avait déjà montré des progrès dans la maîtrise de ses nerfs lors de son quart de finale, très disputé, face à Serena Williams.

La soeur cadette de Marat Safin, 23 ans, est apparue extrêmement tendue, comme lors de ses deux premières finales de Grand Chelem perdues, l’année dernière à Roland-Garros contre la Serbe Ana Ivanovic et en janvier à l’Open d’Australie face à Serena Williams.

Elle a terminé le match par une double faute.

Safina partait pourtant favorite après une série de 16 victoires d’affilée, la dernière joueuse à l’avoir battue étant déjà Kuznetsova en finale du tournoi de Stuttgart.

Avec son excellent coup droit lifté, Kuznetsova a fait courir sa grande adversaire (1,83 m) pour profiter de son relatif manque de mobilité. Elle a elle-même très bien couvert le terrain lorsqu’il a fallu défendre, poussant sa rivale à la faute.

Malgré son échec, la Moscovite va conserver sa place de N.1 mondiale, mais la légitimité de son statut continuera d’être mise en doute tant qu’elle n’aura pas remporté de titre majeur.

Kuznetsova va elle récupérer sa place dans le Top 5, sans s’approcher encore de son meilleur classement (2e en 2007).

A l’inverse d’une Maria Sharapova, Svetlana Kuznetsova ne fait pas la une des magazines de mode, mais elle est réputée sur le circuit pour son sens de l’humour. Elle entretient d’ailleurs des relations amicales avec son adversaire du jour, qu’elle connaît depuis de nombreuses années.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related