Subscribe

Tempête de neige et paralysie des transports sur la côte Est

De fortes chutes de neige ont paralysé les transports, notamment aériens, sur la côte Est des Etats-Unis dans la nuit de mercredi à jeudi, entraînant fermetures d’aéroports et d’écoles et des coupures d’électricité.

Près de 50 centimètres de neige sont tombés sur New York, beaucoup plus que ce qu’avaient annoncé les services météorologiques, a précisé le maire Michael Bloomberg au cours d’une conférence de presse. Dans la nuit, la tempête s’est accompagnée d’éclairs et de forts coups de tonnerre.
Les aéroports de John F. Kennedy et Newark dans le New Jersey ont été fermés peu après minuit et des centaines de vols annulés. La neige avait cessé de tomber jeudi matin, et les pistes d’atterrissage devaient être rouvertes plus tard dans la journée, selon les responsables aéroportuaires.

Des centaines de vols ont également été annulés à Washington, Philadelphie (Pennsylvanie) et Boston (Massachusetts).

A Washington, la neige a contraint le président Barack Obama à emprunter la route plutôt que l’hélicoptère présidentiel pour rentrer à la Maison Blanche à son arrivée mercredi soir à Andrews Air Force Base, dans la banlieue de Washington, en provenance du Wisconsin (centre-nord) où il a visité des entreprises.

Les pistes des deux aéroports de Washington ont été fermées pendant plusieurs heures mercredi en raison de la neige alors que la capitale était paralysée par d’énormes embouteillages à l’heure de pointe, les banlieusards tentant de rentrer chez eux sur des chaussées transformées en patinoires.

Toute la côte Est a été placée en alerte pour des “conditions hivernales extrêmes” qui ont également provoqué des coupures d’électricité dans la région de la capitale fédérale. Des dizaines de milliers de foyers étaient encore privés de courant dans toute la région et tentaient de résister au froid comme ils pouvaient. Les fonctionnaires fédéraux ont été autorisés à prendre leur travail avec deux heures de retard jeudi matin mais beaucoup on préféré rester chez eux pour la journée, les enfants étant privés d’école.

A New York, les bus ne circulaient pas jeudi matin et le métro subissait d’importants retards, mais les chasse-neige étaient à l’oeuvre et une reprise du trafic était annoncée pour l’après-midi. Central Park et les nombreux parcs de la ville, scintillants sous le soleil revenu, se sont remplis dès les premières heures de la matinée d’écoliers, de skieurs de fond et de photographes amateurs.

Depuis la fin du mois de décembre, New York a battu des records inégalés depuis 1925 en termes de précipitations neigeuses, a déclaré Michael Bloomberg, très présent depuis le début de la matinée à la radio et la télévision pour des mises à jour régulières de la situation.

Fin décembre, la mairie avait été très critiquée pour sa gestion des conséquences d’une tempête de neige qui s’était abattue sur New York au lendemain de Noël, recouvrant la ville de près d’un mètre de neige. Brooklyn (sud-est), le Bronx (nord) et le quartier de Queens (est) avaient été paralysés pendant près de deux jours.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Neige : vols annulés à New York et BostonNeige : vols annulés à New York et Boston Une tempête de neige s'est abattue dimanche sur la côte nord-est des Etats-Unis, obligeant les compagnies aériennes à annuler des centaines de vols notamment au départ des aéroports de New […] Posted in Opinion
  • Une forte tempête de neige paralyse New YorkUne forte tempête de neige paralyse New York Une nouvelle tempête de neige a paralysé vendredi New York, où les écoles et universités étaient fermées et des centaines de vols annulés, tandis que des centaines de milliers de foyers […] Posted in Opinion