Subscribe

Tennis – Il y aura un Français en quart de finale de l’US Open

Il y aura un Français en quart de finale de l’US Open pour la première fois depuis dix ans après les qualifications samedi de Gaël Monfils et Richard Gasquet, qui se rencontreront en 8e de finale.

Au 3e tour, Gaël Monfils (N.17) a en effet battu le Serbe Janko Tipsarevic, 44e mondial, 7-6 (7/4), 6-7 (4/7), 6-2, 6-4 alors que Gasquet a disposé plus facilement du Sud-Africain Kevin Anderson, 77e mondial, 6-4, 7-6 (7/3), 7-5. Le Biterrois de 24 ans, 38e mondial, ne s’était plus retrouvé à ce stade de la compétition à Flushing Meadows depuis 2006 alors que pour le Parisien de 24 ans, tête de série N.17, il s’agira de la troisième apparition consécutive à ce stade du tournoi, mais de son premier 8e de finale en Grand Chelem en 2010. Aucun des deux n’a jamais atteint le Top 8 à New York, le dernier Français ayant réussi cette performance étant Arnaud Clément en 2000.
Clément, toujours là dix ans après, tentait samedi de se frayer un chemin en 8e de finale face au serveur Américain Mardy Fish (N.19). 
La route de Paul-Henri Mathieu s’est brutalement arrêtée au 3e tour face à un obstacle de taille: Roger Federer (N.2). Le Suisse a puni +PHM+ 6-4, 6-3, 6-3 en seulement 1 heure 39 minutes, sur un central balayé par un vent fort.
Dimanche, ce sera au tour de Michaël Llodra et Gilles Simon de tenter d’atteindre le Top 16 du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

“Satisfait, sans plus”

Monfils a lutté dans le vent pour dompter le Serbe Tipsarevic, qui avait sorti Andy Roddick (N.9) au tour précédent, à la surprise générale. “Les conditions n’étaient pas faciles, j’ai eu du mal à m’adapter et je me suis crispé avec ce vent (fort) mais je suis content d’avoir réussi à m’en sortir, a déclaré Monfils. Je suis satisfait, sans plus. J’ai essayé de mettre la balle dans le terrain et de courir, voilà…”
Monfils a eu besoin de 3 heures 42 minutes pour écarter Tipsarevic. Mené 1-3 après un break de Tipsarevic, il était mal parti dans le quatrième set après avoir facilement gagné le troisième mais il est parvenu à débreaker dans la foulée à sa troisième occasion. Il a ensuite repoussé une balle de break à 3-4 qui aurait permis au Serbe de servir pour le match. Tenant sa mise en jeu, c’est même lui qui prenait le service adverse au 9e jeu pour servir pour le match. Deux aces, ses 16e et 17e du match, l’aidaient à conclure sur une bonne note une rencontre dans laquelle il a pu compter sur son grand potentiel athlétique pour contrer les montées au filet adverses (68 !).

Avantage fraîcheur pour Gasquet

Face à Anderson, Gasquet n’a rien fait d’exceptionnel, mais la puissance de ses coups de fond de court et la tendance de son adversaire à lui faire beaucoup de cadeaux (40 fautes directes, contre 23) ont fait la différence. Après une première manche empochée facilement et une deuxième plus délicate conclue au jeu décisif, Anderson a mis la pression sur le Français dans la troisième en faisant le break au 9e jeu, après un jeu de service moyen de Gasquet, pour servir pour le gain du set. En vain. Car Gasquet alignait dès lors trois jeux de rang pour s’imposer sur un magnifique passing croisé de coup droit. Le Biterrois aura l’avantage de la fraîcheur face à Monfils, car il n’a eu à passer que six heures trente minutes sur le court en trois matches à New York, sans concéder un seul set et avec au passage une victoire de référence au 2e tour sur le Russe Nikolay Davydenko, N.6 mondial.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related