Subscribe

The Missing Piece, l’incroyable histoire du voleur de La Joconde

Le 21 août 1911, le tableau La Joconde était dérobé au sein même du Louvre, à Paris. Cent ans plus tard, l’écrivain américain Joe Medeiros retrace dans son documentaire The Missing Piece, l’histoire de ce vol historique.

Depuis la récente tentative de destruction d’un Matisse à la National Gallery of Art par une récidiviste, la question est d’actualité : comment protéger les musées contre le vol, les dégradations ou les actes de vandalisme ? Le problème ne date pas d’hier… En 1998, le vol d’un tableau de Jean-Baptiste Corot, Le chemin de Sèvres, survenu en plein jour dans la Cour Carrée du Louvre, avait provoqué une onde de choc dans le monde des arts et des directeurs de surveillance des grands musées.

Mais que dire de la disparition, le 21 août 1911, de La Joconde ? Une peinture sur un panneau de bois de 77 sur 53 centimètres,considérablement plus difficile à escamoter que la toile de Corot (24 x 37 cm). Beaucoup d’encre a déjà coulé sur ce crime (presque) parfait. Il faudra plus de deux années pour retrouver le tableau et arrêter le coupable en décembre 1913, à Florence. L’aube de la première guerre mondiale, ce mystère captiva le monde entier et contribua certainement à médiatiser l’énigmatique sourire de Mona Lisa. Plus tard, des cinéastes en exploiteront le thème comme la comédie de Michel Deville, On a volé la Joconde. Mais le mystère quant au motif réel de ce vol et la personnalité de son auteur, un vitrier italien qui avait travaillé au Louvre, reste entier.

La pièce manquante du puzzle

C’est cette lacune, “the missing piece”, que le réalisateur Joe Medeiros souhaite combler dans son documentaire. A l’affiche de plusieurs festivals de cinéma américains  en septembre 2011, The Missing Piece entend apporter une réponse à l’énigme Vincenzo « Leonardo » Peruggia. Fruit d’un long travail d’enquête mené pendant trente-trois ans par Joe Medeiros et son épouse Justine, entre la France et l’Italie, le documentaire détaille la journée de Vincenzo Peruggia, un peintre en bâtiment italien âgé de 30 ans en 1911.

S’introduisant de nuit dans le musée qu’il connaissait bien par une porte cochère, cet ouvrier décrocha l’œuvre avant de se cacher dans un escalier. Le temps de détacher la peinture de son cadre, de l’envelopper dans sa blouse de peintre et de ressortir tranquillement du musée. Pendant deux ans, La Joconde dormira dans sa petite chambre misérable du Xe arrondissement de Paris, rue de l’Hôpital Saint-Louis. Jusqu’à ce que Vincenzo Peruggia propose le tableau à des antiquaires italiens, leur expliquant qu’il voudrait faire jouer une sorte de préférence nationale et se fasse arrêter à Florence, en Italie, en décembre 1913. Jugé en Italie, il écopera d’un an et quinze jours de réclusion, une peine qui sera ensuite réduite à sept mois. Le voleur a toujours affirmé avoir agi par patriotisme.

Bien que centré sur l’auteur du larcin, The Missing Piece n’est pas avare d’anecdotes. Comme cette incarcération huit jours en prison du poète Guillaume Apollinaire, soupçonné un temps par la police d’être l’auteur du vol parce qu’il hébergeait à l’époque un escroc belge, auteur d’un vol, en 1907, de statuettes hispano-romaines au Louvre. Ou comme l’implication dans l’affaire de Pablo Picasso qui avait récupéré deux de ces statuettes, et qui, pris de peur, d’être renvoyé en Espagne les porta au Petit Journal sur les conseils d’Apollinaire. La police lia les deux affaires et fit finalement incarcérer  le poète Apollinaire. Il restera huit jours en prison et en sortira profondément marqué.

Le documentaire part surtout à la rencontre de la famille du coupable. A Celestina, sa fille qui n’a jamais connu son père décédé d’une crise cardiaque alors qu’elle n’avait que deux ans, Joe Medeiros a promis de découvrir la vérité sur toute cette histoire. Chose promise, chose due. Le 21 août 2011, à l’occasion du 100e anniversaire du vol de La Joconde, The Missing Piece a été projeté à Philadelphie, devant un public choisi. Joe Medeiros, anciennement scénariste à la télévision pour The Tonight Show avec Jay Leno, espère maintenant pouvoir diffuser son enquête policière racontée avec brio et humour à Paris !

Infos pratiques

The Missing Piece, un documentaire de Joe Medeiros.

http://www.monalisamissing.com/The_Missing_Piece/The_Trailer.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Pierre Force, humaniste et pluralistePierre Force, humaniste et pluraliste Directeur du département des humanités à la faculté des arts et sciences, Pierre Force est l'une des grandes figures de Columbia University, à New-York. Ancien élève de l’ENS Ulm, il vit […] Posted in History
  • L’aventure en or de Claudine ChalmersL’aventure en or de Claudine Chalmers Historienne passionnée, Claudine Chalmers, originaire de la ville de Cannes, s'est vue décorée, le 18 juillet dernier, des insignes de Chevalier des Arts et des Lettres par le Consul […] Posted in History