Subscribe

Thomas Voeckler, un baradeur dans la course

Thomas Voeckler fait partie du club fermé des coureurs français à avoir porté le maillot jaune… En 2004 il a défendu 10 jours son statut de leader avant d’être rattrapé par Lance Armstrong dans la montagne et au classement. Cette semaine il roule vers les Champs-Élysées avec un objectif en tête : remporter une étape, dessinée pour les baroudeurs de sa trempe, une fois les Alpes passées…

France-Amérique : Votre patron, Jean-René Bernaudeau, avait vraiment l’air furieux à l’issue de l’étape de dimanche dernier.
Thomas Voeckler : C’est vrai qu’il nous bien a remonté les bretelles !! Surtout que le profil de cette étape correspondait parfaitement à celle de notre équipe puisque nous avons de bons grimpeurs. Nous sommes frustrés car nous n’arrivons pas à intégrer les bonnes échappées. Depuis le début du Tour, je suis parti trois fois devant mais pas de manière décisive… Mais je pense que jeudi à Saint-Etienne et vendredi à Montlucon nous serons plus présents, moi y compris. Ce sont des parcours pour baroudeurs. Il faut juste que j’assure dans les Alpes, finisse dans les délais et garde des réserves pour la suite.

F.-A. : Quelle est le bilan de cette deuxième semaine de course ?
T.V. : Sur le plan sportif, c’est une course ouverte avec un classement serré. La suite risque d’être très intéressante. Par contre les histoires de dopage sont encore venues ternir l’image du Tour et de notre sport. Ces dernières révélations prouvent néamoins que si l’on cherche, on trouve… et que les contrôles sont plus efficaces. J’ai appris cette semaine qu’il existait une nouvelle génération d’EPO !!

F.-A. : Comment est l’ambiance dans le peloton ?
T.V. : Beaucoup plus respirable que l’année dernière.

F.-A. : Et le public? Comment réagit-il ?
T.V. : J’ai l’impression qu’il y a moins de monde sur le bord des routes mais les gens l’air d’avoir fait la part des choses : tous les coureurs ne sont pas tricheurs. Je pense que cette distinction a bien été relayée dans les médias.

F.-A. : Qui est votre favori cette année?
T.V. : Le Russe Denis Menchov pour Rabobank a les moyens de gagner. Il va pouvoir refaire son retard en montagne. Et effacer Franck Schleck ou Cadel Evans lors du contre-la-montre samedi, qui est très long (53 km). Menchov a su se faire très discret jusqu’ici. Il attend son heure.

Classement de la 17e étape du Tour de France, disputée mercredi entre Embrun et L’Alpe-d’Huez:

1. Carlos Sastre (ESP/CSC) les 210,5 km en 6h07:58.

(moyenne: 34,324 km/h)

2. Samuel Sanchez (ESP/EUS) à 2:03.

3. Andy Schleck (LUX/CSC) 2:03.

4. Alejandro Valverde (ESP/GCE) 2:13.

5. Frank Schleck (LUX/CSC) 2:13.

6. Vladimir Efimkin (RUS/A2R) 2:15.

7. Cadel Evans (AUS/SIL) 2:15.

8. Denis Menchov (RUS/RAB) 2:15.

9. Christian Vande Velde (USA/GAR) 2:15.

10. Bernhard Kohl (AUT/GST) 2:15.

Classement général de Tour de France après la 17e étape, courue mercredi entre Embrun et L’Alpe-d’Huez:

1. Carlos Sastre (ESP/CSC) 74h39:03.

2. Frank Schleck (LUX/CSC) à 1:24.

3. Bernhard Kohl (AUT/GST) 1:33.

4. Cadel Evans (AUS/SIL) 1:34.

5. Denis Menchov (RUS/RAB) 2:39.

6. Christian Vande Velde (USA/GAR) 4:41.

 

Et aussi…

Nuages noirs sur le “Tour propre”

“Le Tour va devenir passionnant”, commentaires de course d’Hervé Duclos-Lassale

La souffrance d’Hervé Duclos-Lassale

“Se doper, ce n’est plus tendance”, entretien avec Éric Boyer

Le dopage : l’épée de Damoclès

Pour suivre le Tour de France aux États-Unis : Versus Channel. Se reporter au site internet www.versus.com pour trouver votre chaîne locale. Le site donne aussi une couverture détaillée de l’épreuve, comme le site de L’Equipe: www.lequipe.fr

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related