Subscribe

Topi, la start-up qui veut concurrencer Facebook

En combinant géolocalisation et centres d’intérêts, le Français David Aubespin, basé à New York, lance le réseau social du futur.

« Pour schématiser, Topi se place avant Facebook, pour les amis que tu n’as pas encore », explique David Aubespin avec un petit accent chantant. Le Niçois installé depuis douze ans à New York a quitté le monstre Google pour lancer sa propre application pour smartphone avec une dizaine d’ingénieurs français. Son bébé a été lancé en France lundi dernier, et séduit déjà les utilisateurs.

Le concept ? Topi va chercher les informations sur les autres réseaux sociaux qu’on choisi d’y associer : Facebook, Twitter, LinkedIn, etc. Il associe le profil de l’utilisateur à des centres d’intérêts comme « nouvelles technologies » ou « France-Amérique ». Mais l’application va plus loin, car elle géolocalise les individus, et permet ainsi de savoir qui a les mêmes centres d’intérêts à proximité de l’endroit où l’on se trouve.

« Il n’est pas évident d’aller vers quelqu’un dans un bar ou à l’aéroport. Topi permet de briser la glace plus facilement », estime David Aubespin, qui s’est beaucoup renseigné auprès de psychologues avant de lancer l’application. Pour les timides, cette appli permet de “chatter” avant d’aller vers les gens, dans un but professionnel, amical… ou sentimental. Certaines stars dont David Aubespin ne peut pas encore citer le nom sont ainsi très intéressées par Topi, qui va permettre à leurs fans de se rencontrer.

Crokis : dessiner en temps réel

Le nouveau réseau social fonctionne déjà pour Android et Iphone. Il sera disponible sur Blackberry en février et pour Windows phone en mars. Au Web, la deuxième plus grosse conférence de nouvelles technologies au monde, Topi a été très remarqué sur les centaines de start-up en compétition. Le Niçois de 36 ans a été demi-finaliste. Des bloggeurs français murmurent même que David Aubespin sera peut-être le «Mark Zuckerberg français ». « J’aimerais bien ! » rit le jeune homme à l’enthousiasme communicatif.

Il s’inspire aussi de Google et voudrait « amener ce qu’a fait Google sur mobile, et ainsi pouvoir faire des annonces au meilleur endroit à la meilleure personne ». Selon lui, la publicité sur mobile n’est pour l’instant « pas assez basée sur l’intérêt et souvent grossière, avec des grosses bannières. » Avec Topi, qui devrait vite être rentable grâce aux annonceurs, une publicité non intrusive pourra apparaître au cour d’une discussion instantanée : « Rabais de -30 % dans tel magasin », situé à quelques rues.

Coup de cœur des utilisateurs : les « crokis » qui permettent d’envoyer des petits dessins que l’on fait soi-même ou à plusieurs, en live. Schémas, petits cœurs, et même écriture manuscrite refont leur apparition dans les discussions publiques et privées.

http://topi.com/

Démonstration de Live Croki sur Topi :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related