Subscribe

Tour de Californie – Wanted ! Vélo de chrono d’Armstrong, forte récompense

Lance Armstrong offre une récompense à qui ramènera un de ses outils de travail: son vélo de contre-la-montre, dérobé nuitamment ce week-end à Sacramento pendant le Tour de Californie.

(A lire aussi l’interview du directeur sportif de AG2R, seule équipe française au départ de la course, par notre envoyée spéciale : “Le retour de Lance Armstrong a été bénéfique pour le cyclisme”)

L’Américain septuple vainqueur du Tour de France a livré la primeur de l’information à ses 111.618 suiveurs sur le site de micro-blogs “Twitter” dimanche au saut du lit: “Whoa!! On vient de me dire qu’un de nos camions a été vandalisé et qu’on m’a volé mon vélo de contre-la-montre. Put…?!?”

Les malfaiteurs sont partis avec trois autres cycles, appartenant à des coéquipiers d’Armstrong chez Astana, le Slovène Janez Brajkovic, le Suisse Steve Morabito et l’Ukrainien Yaroslav Popovych. Un vélo de contre-la-montre est un peu la Formule 1 des bicyclettes. Il peut coûter jusqu’à 20.000 euros. Tout est fait sur mesure. Du cousu main. Armstrong devait utiliser le sien vendredi à Solvang sur un “chrono” de 24 km (7e étape).

Toujours sur Twitter, dont il est un inconditionnel, l’Américain explique: “Il n’y en a qu’un comme ça dans le monde, donc ça va être dur de le revendre. Récompense offerte.” Encore plus interactif, Armstrong joint même une photo de l’engin, de marque Trek, dont le cadre est à dominante noire avec des traces de jaune, les couleurs de sa fondation Livestrong contre le cancer.

La nouvelle a déclenché une cascade de réactions indignées de ses suiveurs sur Twitter. L’un d’eux écrit même: “Vérifiez le coffre de Greg LeMond”, ancien champion américain, qui figure parmi ses principaux détracteurs.

La disparition du vélo a été comme un signe annonciateur d’un mauvais dimanche pour Lance Armstrong sur le Tour de Californie.

L’Américain a crevé au début de la première étape, puis il est tombé, un autre coureur ayant touché sa roue arrière, avant de se retrouver piégé avec son équipe Astana par l’échappée de l’Espagnol Francisco Mancebo, vainqueur de à Santa Rosa et nouveau maillot jaune. Le tout sous des trombes d’eau dantesques, mordu par le froid et le vent qui balayent la Californie du nord.

“C’est une de mes pires journées de coureur, a réagi Armstrong, sorti de sa retraite en janvier lors du Tour Down Under. Dire qu’il y a un an, je crois que j’étais sur une plage à Saint-Barth…”

Sur la ligne d’arrivée, devant quelques journalistes, et sans passer par son Blackberry pour communiquer, il a relativisé l’affaire des vélos volés: “Ca va, un vélo ça se remplace. Mais j’aimerais quand même qu’on me le ramène. La seule raison de voler un vélo comme celui-là, qui n’existe qu’en un seul exemplaire, c’est de l’enfermer chez soi ou de le brûler…”

“J’ai un vélo de chrono de rechange, sur lequel j’ai en fait passé plus de temps que celui qui a été volé. Il est prêt à l’emploi, donc tout va bien”, a assuré le champion. Dimanche soir, Armstrong n’a pas omis de tenir son petit monde au courant avant d’aller se coucher: “Toujours pas de trace des vélos”, a-t-il tapoté.

Classement général avant la 2e étape 

 F.Mancebo 4h15’46”

L.Leipheimer (AST) à 1’02”

D.Zabriskie (GRM) à 1’03”

L.Armstrong (AST) à 1’05”

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Lance ArmstrongLance Armstrong L’Américain Lance Armstrong, qui avait rangé son vélo en 2005 pour se consacrer à la lutte contre le cancer avec sa fondation Livestrong, a confirmé mercredi sur son site Internet son […] Posted in Opinion
  • Coup dur pour Lance ArmstrongCoup dur pour Lance Armstrong La fracture de la clavicule droite de Lance Armstrong est "un peu plus sérieuse" et moins nette que prévu, ont indiqué mardi le cycliste américain, qui devait être opéré mercredi matin à […] Posted in Opinion