Subscribe

Tour de France : Mark Cavendish gagne sans oreillettes

Le Britannique Mark Cavendish (Columbia) a remporté au sprint, mardi à Issoudun (centre de la France), la 10e étape du Tour de France, qui a été disputée sans oreillettes.

Cavendish a devancé le Norvégien Thor Hushovd et l’Américain Tyler Farrar pour régler le gros du peloton et signer son troisième succès depuis le départ. L’Italien Rinaldo Nocentini (AG2R) a conservé le maillot jaune de leader au terme des 194,5 kilomètres parcourus à allure modérée, sur ce parcours de plaine.

La course a donné lieu à un mouvement de protestation larvé de la part d’une majorité d’équipes qui n’étaient pas d’accord avec l’obligation de déposer pour cette journée les oreillettes, outils permettant une liaison radio entre les coureurs et leurs voitures d’équipes.

Une échappée de quatre coureurs lancée dès les premiers kilomètres a été reprise dans Issoudun, à moins de deux kilomètres de l’arrivée. Le Français Thierry Hupond, imité par son compatriote Benoît Vaugrenard et par le Russe Mikhail Ignatiev, s’est retrouvé à l’avant. Le trio a été rejoint quelques instants plus tard par le Français Samuel Dumoulin au bénéfice d’un passage à niveau fermé.

Ignatiev n’a pas collaboré dans l’échappée sur l’ordre de son équipe Katusha et l’écart a oscillé aux alentours de deux à trois minutes durant l’essentiel de ce parcours de plaine. Le quatuor, avantagé par le vent favorable et le concours d’Ignatiev, a défendu son avance, de 33 secondes encore aux 10 kilomètres. Hupond a été le dernier à être repris à 1400 mètres de la ligne.

Dans un final sinueux, Cavendish s’est imposé nettement à Hushovd, porteur du maillot vert du classement par points. Le coureur de l’île de Man, qui est âgé de 24 ans, a enlevé son septième succès d’étape dans le Tour pour sa troisième participation, son troisième cette année après ceux de Brignoles et la Grande-Motte.

L’ensemble des coureurs se sont présentés au départ de Limoges sans oreillettes, conformément à la mesure adoptée par l’Union cycliste internationale (UCI) à la demande des organisateurs du Tour pour deux journées (10e et 13e étapes) à titre expérimental.

Le président du jury, représentant l’UCI sur la course, avait signifié aux équipes récalcitrantes (14 sur 20) qu’aucun coureur ne pourrait prendre le départ s’il était était équipé d’une oreillette.

Dans cette étape, le champion de Norvège Kurt-Asle Arvesen a chuté avant la mi-course. Il a pu terminer l’étape avant d’aller passer des examens complémentaires.

A lire aussi: Tour de France : polémique autour des oreillettes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related