Subscribe

Tour de France : Mikel Astarloza couleur orange

L’Espagnol Mikel Astarloza a fait triompher les couleurs orange de l’équipe basque Euskaltel, mardi, à l’arrivée de la 16e étape du Tour de France à Bourg-Saint-Maurice où son compatriote Alberto Contador est resté en jaune.

Pour son premier succès dans le Tour, le Basque s’est dégagé à 2.400 mètres de la ligne pour devancer de 6 secondes ses compagnons d’échappée.

Le Français Sandy Casar a pris la deuxième place -pour la sixième fois de sa carrière dans le Tour- devant un autre Français, Pierrick Fédrigo, le champion d’Irlande Nicolas Roche et le Belge Jurgen Van den Broeck. Alberto Contador (Astana), quant à lui, a franchi la ligne au sein d’un premier peloton distancé de moins d’une minute dans cette étape de haute montagne.

Les premiers du classement général faisaient partie de ce groupe d’une vingtaine de coureurs, hormis l’Allemand Tony Martin et l’Italien Rinaldo Nocentini. Le principal perdant du jour est Cadel Evans. L’Australien a été distancé dans le dernier col pour terminer attardé.

Dans cette étape de 159 kilomètres, l’Italien Franco Pellizotti et le Russe Vladimir Karpets sont passés en tête au sommet du Grand Saint-Bernard (Km 40,5), le point le plus haut de ce Tour 2009 à l’altitude de 2.473 mètres. Ils ont été rejoints dans le val d’Aoste par un groupe de 16 contre-attaquants sur la partie italienne du parcours.

Les Schleck à l’attaque

Pellizotti est reparti à l’attaque avec Van den Broeck à 6 kilomètres du sommet du Petit Saint-Bernard. Ils ont été rejoints par Astarloza puis par le Français Amaël Moinard avant le passage de la frontière italo-française et la longue descente vers Bourg-Saint-Maurice. Dans cette montée, le Luxembourgeois Andy Schleck est passé à l’offensive avec son frère Frank (qui a reculé par la suite) sans surprendre ni Contador ni le Britannique Bradley Wiggins. L’Américain Lance Armstrong, distancé dans un premier temps, est parvenu à revenir quelques minutes plus tard. Dans le final, Moinard a tenté sa chance aux 3 kilomètres alors qu’un quatuor de chasse (Fédrigo, Casar, Roche, Goubert) se rapprochait. Il a été contré par Astarloza qui n’a plus été rejoint.

“Cette année, je suis venu avec l’objectif de gagner une étape”, a déclaré Astarloza. “Le Tour n’est pas fini, je vais essayer de recommencer et aussi d’être placé au classement. J’ai déjà terminé dans les dix premiers (9e en 2007)”.

A 29 ans, Astarloza affiche un palmarès maigrelet (classement final du Tour Down Under 2003) alors qu’il figure parmi les valeurs sûres du peloton espagnol: “Je roule bien, je grimpe bien mais je ne suis pas bon au sprint.”

Contador a gardé intacte son avance sur ses suivants avant la prochaine étape, la plus difficile de l’épreuve a priori. “C’était une étape difficile”, a estimé le Madrilène. “Je m’attendais à l’attaque des Schleck. J’ai pu résister mais pas sans difficulté. Ils sont forts, surtout Andy. Mais je savais aussi qu’il y avait trente kilomètres de descente pour terminer”.

Dans cette plongée vers la Haute-Tarentaise, l’Allemand Jens Voigt a chuté au début de la descente, sans perdre connaissance. Souffrant d’un traumatisme crânien selon un premier diagnostic médical, l’ancien maillot jaune du Tour (2001 et 2005) a été dirigé vers l’hôpital de Bourg-Saint-Maurice.

L’étape de demain: 5 ascenscions

Mercredi, la 17e étape comporte cinq ascensions, dont quatre de première catégorie, entre Bourg-Saint-Maurice et le Grand-Bornand (169,5 km). A froid, le peloton se risque sur le Cormet de Roselend, une montée de 18 kilomètres (à 5,7 %). Il descend ensuite vers le Beaufortain pour escalader le col des Saisies (Km 56) et rejoindre Sallanches, le site des Championnats du monde 1980.

La route s’élève de nouveau dans la côte d’Araches (Km 111,5 – 2e catégorie) et grimpe le col de Romme (Km 140,5), une difficulté inédite de 8,8 kilomètres (à 8,9 %) qui sert de raide marche-pied à la partie finale de la Colombière (7,5 km à 8,5 %) abordée après une courte descente. Le sommet est situé à 15 kilomètres de l’arrivée au Grand-Bornand, qui accueille pour la 6e fois le Tour.

Départ de Bourg-Saint-Maurice à 12h25, arrivée au Grand-Bornand vers 17h16 (prévision à 35 km/h de moyenne).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related