Subscribe

Tous les musées gratuits le temps d’une nuit

Les musées seront samedi soir gratuits pour tout le monde à l’occasion de la 5e édition de la “Nuit européenne des musées”, au cours de laquelle les visiteurs pourront parcourir les collections à la lampe de poche, voir de la danse contemporaine et même dormir.

Plus de 2.200 musées de 41 pays dont 1.100 en France, participent à cette manifestation destinée à permettre de “poser sur ce patrimoine historique un regard neuf”, d’une manière “inattendue, surprenante, bouleversante ou drôle”, avec pour thème le dialogue entre les arts, selon le ministère de la Culture.

La Nuit des musées qui a démarré en France en 1999 et s’est étendue à l’échelle européenne en 2005, avait attiré en 2008 1,5 million de visiteurs en France. Elle a lieu pour la première fois depuis que la gratuité des collections permanentes a été instaurée dans les musées nationaux en France pour les moins de 26 ans de l’Union européenne et les enseignants français.

A l’occasion de l’événement, les musées rivalisent d’imagination pour proposer des animations insolites, parcours originaux, ateliers, concerts, visites à la bougie. Des manifestations en langue régionales – occitan, alsacien, créole, etc – sont également proposées alors que l’Observatoire de l’Espace du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) s’associe à la Nuit par un dialogue entre scientifiques et oeuvres d’art.

A Paris, l’amateur se verra proposer la visite des sculptures du musée Rodin à la lumière de lampes de poche, de la musique traditionnelle vietnamienne au musée Cernuschi, la lecture de contes libertins au Musée Cognacq-Jay, un jeu de cartes géants sur le thème des langues à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration à Paris.

Au musée Gustave-Moreau, ce sont deux artistes agents de surveillance de nuit au musée qui ont créé pour l’occasion un spectacle mêlant projection vidéo et intervention en direct, alors que les enfants pourront faire du Warhol en marge de l’exposition consacrée au Grand Palais à l’artiste américain.

Le musée de l’Armée aux Invalides en profite pour rouvrir au public ses nouveaux espaces consacrés à la période de Louis XIV à Napoléon Ier. L’Unesco, pour la première fois participante et partenaire, ouvre ses portes au public et montre ses oeuvres d’art.

En région, à Tours, au CCC (Centre de création contemporaine), les noctambules pourront marcher sur une oeuvre de Kader Attia qui reconstitue les toits de bidonvilles. Le conseil général du Bas-Rhin propose une navette en gare de Selestat pour visiter le chateau du Haut-Koenigsbourg, admirer de l’art contemporain ou manger des brioches à la Maison du pain.

Il y aura dégustation de beurre à La Combe-de-Lancey en Isère, une chasse au trésor à Auch, une initiation au tir à l’arc à Crépy-en-Valois ou au jazz à Montauban.

En Europe, la manifestation accueille cette année pour la première fois la République de Saint Marin. On pourra participer à un procès de sorcellerie à Délémont en Suisse, décorer une grotte paléolithique à Altamira en Espagne et même dormir au Musée de la vie rurale de Reading en Grande-Bretagne.

La Nuit des musées est placée sous le haut patronage du Conseil de l’Europe, qui fête cette année son 60e anniversaire en ouvrant le Palais de l’Europe à Strasbourg. La Nuit est également partenaire de la Journée internationale des musées de l’ICOM (Comité international des musées).

Le programme est sur www.nuitdesmusees.culture.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related