Subscribe

Tsonga : retour sur terre

Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé, malgré quatre balles de match pour lui dans ce quart de finale de Roland-Garros, par le n°1 mondial Novak Djokovic dans un match au niveau de jeu incroyable.

Que dire après un match pareil, que retenir ? Les occasions manquées ou l’incroyable niveau de jeu affiché ? Dans le camp de Jo-Wilfried Tsonga, nul doute que les émotions vont empêcher bon nombre de personnes de dormir sur leurs deux oreilles ce soir.

Le match a commencé comme une leçon, avec Djokovic dans le rôle du professeur et Tsonga dans celui de l’élève tétanisé. En 22 minutes, le premier set était plié. 6-1 pour le Serbe devant un public médusé par le niveau de jeu du “Djoker”. Mené 1 set à rien et 4-2 dans la seconde manche, le Français ne voit pas le jour. Sur sa ligne, Novak Djokovic distribue des gifles de coup droit. Mais en même temps que les nuages, la grisaille et le crachin font leur apparition, le Français revient petit à petit dans le set. Très agressif, Jo met alors le turbo pour l’empocher 7-5 sous les “olas” du public. Le troisième set est la copie conforme du deuxième et Jo parvient une nouvelle fois à faire la différence dans les moments clés, à l’image de la balle de set remportée sur un invraisemblable passing coup droit en bout de course.

Le quatrième set est celui où tout s’est joué. Agacé, interrogeant son clan du regard, Novak Djokovic a d’abord beaucoup subi. A 5-4, le Français se procura deux balles de match, toutes deux magnifiquement sauvées par le Serbe. A 6-5 (30-40), Jo-Wilfried Tsonga se procure une nouvelle chance, mais son attaque de coup droit atterrit dans le filet. Sur la quatrième balle de match, le Serbe vient encore chercher son salut à la volée. Le tie-break remporté, “Nole” pouvait alors filer tranquillement vers la qualification. Le dernier set est une formalité, remporté 6-1 par le N°1 mondial qui aura longtemps tremblé avant de redevenir le grand champion qu’il est.

Federer remet les pendules à l’heure

Dans l’autre quart de finale de la journée, Roger Federer a dû sortir son plus beau tennis pour remonter un déficit de deux sets de retard face à Juan Martin Del Potro 3-6, 6-7 (4), 6-2, 6-0, 6-3. Le Suisse a énormément souffert contre Del Potro, qui avait déjà failli le battre à Paris en demi-finale en 2009, avant de céder en cinq sets, en payant sans doute son manque d’expérience. Dans cette partie très enlevée, Federer a d’abord entrevu la sortie, tant l’Argentin semblait intouchable. Il a ainsi concédé deux breaks, péchant cruellement sur son premier service.

Le deuxième set a été monstrueux, les deux joueurs échangeant des coups furieux. Federer a breaké le premier, mais pour se faire immédiatement rejoindre à 3-3 sur un jeu catastrophique. Dans le tie-break, sa défense a fini par plier sous les coups droits assénés par l’Argentin.

Le vent a tourné dans le troisième set. Del Potro s’est laissé breaker d’entrée. Sentant l’opportunité, le Suisse s’est vite échappé. Dans le quatrième set, l’Argentin a laissé paraître d’évidents signes de fatigue. Federer a ainsi aligné 9 jeux de suite, en ayant à défendre deux balles de break dans le premier jeu du cinquième set. En confiance, il a continué à appuyer sur l’accélérateur et l’Argentin n’a pu soutenir le rythme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Gaël Monfils est passé tout près du sacre à Paris-BercyGaël Monfils est passé tout près du sacre à Paris-Bercy Gaël Monfils est passé tout près de la plus belle victoire de sa carrière dimanche en finale du tournoi de Paris-Bercy avant de s'incliner face au N.3 mondial Novak Djokovic, vainqueur en […] Posted in Opinion
  • Breaké sous la pluieBreaké sous la pluie La finale messieurs de Roland-Garros a été stoppée par la pluie. Rafael Nadal menait deux sets à un face à Novak Djokovic qui avait fait le break. La partie reprendra lundi à 13h, une […] Posted in Opinion