Subscribe

Tsonga revient de loin, Rezaï tranquille

Jo-Wilfried Tsonga a dû batailler plus que prévu pour passer le premier tour de Roland Garros, Aravane Rezaï est passée sans souci.

Coup de chaud pour Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga a connu les pires difficultés pour atteindre le deuxième tour de Roland Garros. Il lui aura fallu cinq sets (4-6, 6-3, 6-2, 6-7, 7-5) et 3 h 43 min. de jeu pour s’extirper du piège de l’Allemand Daniel Brands, 89ème joueur mondial, mais bien décidé à élever son niveau de jeu.

Pour ce premier jour à Roland Garros, Brands avait enfilé la panoplie du Suédois Robin Söderling tant le niveau de jeu proposé ressemblait à celui du finaliste de l’an passé : 1er service à plus de 200, grosse frappe en coup droit, revers chipé…

« J’aurais préféré finir plus vite mais je suis heureux, ce n’était pas facile, j’étais un peu tendu, il ne m’a vraiment pas aidé », a commenté Tsonga, à l’issue de la rencontre. À noter que pour la première fois de sa carrière, le Manceau a remporté un match en 5 sets à Roland Garros.

Son prochain tour face à Ouanna, vainqueur du Polonais Lukasz Kubot (7-6, 6-7, 6-2, 6-4), devrait être plus tranquille, même si le jeune Jocelyn Ouanna avait créé la sensation l’an passé en éliminant le Russe Marat Safin.

Rezaï sans forcer

Aravane Rezaï n’a pas traîné sur le Central cet après-midi en disposant de la qualifiée canadienne Heidi El Tabakh (6-1, 6-1) en 48 minutes. « Ça fait plaisir d’être attendue mais il ne faut pas tomber dans le piège et se laisser aller. C’était un match avec pas mal de pression mais j’ai réussi à le gérer », a souligné Rezaï. Prochaine adversaire de la Française : l’Allemande Angelique Kerber, qui l’avait battue au deuxième tour de l’Open d’Australie en janvier dernier.

Formidable Julien Benneteau

Alors que tout le monde attendait une victoire du Letton Ernest Gulbis, Julien Benneteau a créé la première surprise du tournoi en dominant la sensation de ces dernière semaines (6-4, 6-2, 1-0 et ab). Une victoire au goût d’inachevé parce que Gulbis s’est blessé, en haut de la cuisse droite. Mais le Français, 39éme mondial, avait déjà nettement pris le dessus sur son adversaire lorsque celui-ci s’est fait mal dans le quatrième jeu du deuxième set.

« Ces derniers temps je n’ai pas forcément gagné beaucoup sur les tournois, mais j’ai passé beaucoup de temps sur les courts, en salle de gym et au bois de Boulogne. Je me sentais prêt », a-t-il déclaré à l’issue du match.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related