Subscribe

Un an de présidence de Barack Obama : les dates-clés

Investi le 20 janvier 2009, Barack Obama a été très actif lors de sa première année au pouvoir. Voici les dates marquantes de sa présidence.

 

– 22 jan 2009 : Barack Obama ordonne la fermeture d’ici à un an de la prison de Guantanamo, rompant symboliquement avec les pratiques de son prédécesseur George W. Bush. Face aux difficultés qui s’accumulent, il reconnaîtra le 18 novembre ne pouvoir tenir ce délai.

 

– 17 fév : il signe un gigantesque plan de relance de 787 milliards de dollars qui représente selon lui le “début de la fin” de la pire crise connue par les Etats-Unis depuis des décennies. Il estime en août que son gouvernement a “sauvé de la catastrophe” l’économie américaine.

 

– 27 fév : M. Obama annonce le retrait du gros des soldats américains d’Irak d’ici à fin août 2010, avant un retrait total avant fin 2011.

 

– 5 mars : il lance sa réforme d’un système de santé qui grève les budgets publics et oublie des millions d’Américains, un dossier sur lequel tant de ses prédécesseurs ont échoué.

Le 9 septembre, il fait un discours solennel au Congrès, dans lequel il dénonce un système de santé proche du “point de rupture”. Son implication personnelle est récompensée par deux votes qualifiés d'”historiques” par M. Obama, le 7 novembre à la Chambre des représentants et le 24 décembre au Sénat.

 

– 20 mars : Barack Obama s’adresse directement aux dirigeants iraniens, leur offrant de surmonter trente années de conflit, à l’occasion du nouvel an iranien.

 

– 2 avr : Barack Obama entre officiellement sur la scène internationale en tant que président des Etats-Unis au G20 de Londres.

 

– 5 avr : il propose une relance des efforts contre la prolifération de l’atome pour aboutir à un monde “sans armes nucléaires”, à l’occasion d’un sommet avec les dirigeants de l’Union européenne à Prague.

 

– 4 juin : Barack Obama tend la main aux musulmans pour mettre un terme à “un cycle de méfiance et de discorde” avec les Etats-Unis et au conflit israélo-palestinien, dans un discours à l’Université du Caire.

 

– 24/25 sept : le président américain accueille à Pittsburgh les dirigeants du G20, réunis en sommet pour jeter les bases d’une nouvelle gouvernance économique et financière et conjurer une nouvelle crise.

 

– 2 oct : il enregistre son premier échec, avec l’élimination dès le premier tour de la candidature de Chicago à l’organisation des jeux Olympiques, alors qu’il s’était rendu en personne à Copenhague pour plaider la cause de sa ville devant le Comité international olympique (CIO).

 

– 9 oct : Barack Obama se voit décerner le prix Nobel de la Paix, qu’il recevra à Oslo le 10 décembre.

 

– 1er déc : après des semaines de consultations, il annonce le déploiement accéléré en 2010 de 30.000 soldats supplémentaires en Afghanistan, au nom de l'”intérêt national vital” des Etats-Unis, devant les élèves de la prestigieuse école militaire de West Point.

 

– 13 jan 2010 : il promet une action américaine “rapide, coordonnée et énergique” à Haïti, frappée la veille par un séisme dévastateur, dépêchant notamment un porte-avions nucléaire et plus de 10.000 militaires.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related