Subscribe

Un bateau breton contre la marée noire en Louisianne

L’entreprise bretonne Ecocéane a proposé à BP le prêt d’un prototype de bateau dépollueur, susceptible d’aspirer jusqu’à 100 mètres cubes d’hydrocarbures par heure, pour lutter contre la marée noire dans le Golfe du Mexique, a indiqué le président de l’entreprise, Eric Vial.

“Nous proposons de prêter un bateau, si BP paie le transport”, un coût de 250.000 euros pour que le Catamar, le nom de ce bateau dépollueur qui vaut 3,2 millions, atteigne le Golfe du Mexique, a expliqué M. Vial.

Le système de ce bateau de 22,5 mètres consiste à aspirer l’eau à nettoyer entre deux bras situés à l’avant pour la traiter ensuite entre deux coques, après quoi le pétrole récupéré peut être transvasé dans des tankers.

“Cela fait dix jours que cela dure, avec 800.000 litres par jour, il faut bien le ramasser”, explique M. Vial, qui attend le feu vert du britannique BP, exploitant de la plate-forme qui a explosé puis coulé le 22 avril.

“Ils ont tout misé sur le couvercle”, a analysé dimanche M. Vial. Mais le “couvercle” placé sur une fuite de pétrole pour juguler la marée noire a dû être retiré samedi en raison de la formation de cristaux similaires à de la glace.

Selon M. Vial, il y a des contacts depuis plusieurs jours entre les autorités françaises et américaines, ainsi qu’avec BP, sur l’envoi du bateau.

L’entreprise propose aussi de prêter deux autres bateaux plus petits prévus pour dépolluer le littoral et dont une cinquantaine d’exemplaires ont déjà été vendus à des pays étrangers, a précisé M. Vial.

Le Catamar a déjà été testé lors d’exercice Polmar (assistance à navire en difficulté et de lutte contre les pollutions marines). Selon ses concepteurs, il présente l’avantage d’éviter l’émulsion (mélange du pétrole et de l’eau) qui complique le ramassage et d’agir plus vite que ne le font les autres navires dépollueurs existant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related