Subscribe

Un fort séisme frappe le nord-est de l’Italie et fait au moins six morts

Au moins six personnes sont mortes et des dizaines d’autres ont été blessées dans un fort séisme qui a frappé dans la nuit de samedi à dimanche Ferrare et ses alentours (nord-est de l’Italie), provoquant des dégâts importants au sein du riche patrimoine classé.

Parmi les victimes figurent quatre ouvriers qui travaillaient de nuit dans des usines. Un Marocain de 29 ans a été tué par la chute d’une poutrelle lors de l’écroulement d’un hangar dans une fabrique de polystyrène expansé à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux ouvriers italiens ont succombé dans une usine de céramique à Sant-Agostino, quand le toit est tombé sur eux.

L’un des deux, Nicola Cavicchi, 35 ans, “voulait aller à la mer, mais avec les prévisions météo mauvaises, il avait décidé d’aller travailler, pour remplacer un collègue malade”, ont raconté ses parents en larmes. Le corps d’un quatrième ouvrier a été trouvé dans la matinée sous les décombres d’une fonderie dans un autre village de la zone.

Une Allemande de 37 ans qui était en déplacement de travail près de Bologne est décédée suite à un malaise, alors qu’une femme de plus de cent ans a été retrouvée en vie sous les gravats de sa maison. “Je suis sortie quand j’ai senti la maison bouger. Les meubles tombaient, les gens couraient dans tous les sens, c’était le chaos”, a déclaré à l’AFP Claudio Bignami, électricien à la retraite de 68 ans, qui habite San Carlo près de Ferrare.

Selon des spécialistes, plus de 80 répliques ont été recensées dont une plus forte de magnitude 5,1 vers 13h20 GMT. Un pompier qui effectuait des contrôles sur un bâtiment ancien a été blessé dans cette secousse mais son état au départ qualifié de grave n’inspire plus d’inquiétude. Le séisme de la nuit a aussi eu ses miraculés: une fillette de 5 ans restée emprisonnée sous les ruines de sa maison à Finale Emilia a été sauvée par les pompiers grâce à un échange téléphonique par delà l’Atlantique.

300.000 meules de parmesan détruites, d’une valeur de 250 millions d’euros

“Mon fils, à New York, était sur internet quand il a vu la nouvelle du tremblement de terre. Il nous a tout de suite appelés. Et c’est d’Amérique qu’il a réussi à alerter les secours que nous n’arrivions pas à joindre”, a raconté à l’agence de presse italienne Ansa Adriano Ziosi, 64 ans, décorateur à la retraite. Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans cette région prospère et très peuplée située entre Ferrare et Modène, au coeur de la Plaine du Pô, où alternent exploitations agricoles, zones industrielles, villages riches de tours et clochers moyenâgeux.

Selon un responsable du consortium du Grana Padano, un fromage similaire au parmesan, plus de 300.000 meules ont été détruites ainsi que des entrepôts pour un coût de 250 millions d’euros. Au total, quelque 3.000 personnes ont dû être évacuées, a indiqué la protection civile. La plupart (2.500) se trouvent dans la région de Modène et 500 viennent des environs de Ferrare. Le séisme a aussi contraint les autorités à évacuer 500 détenus de la prison de Ferrare.

Dans la zone la plus touchée se succèdent maisons à demi écroulées, amoncellements de gravats sur les routes, corniches d’églises ou de tours détachées. Le riche patrimoine culturel de la région a subi d'”importants dégâts”, a indiqué le ministère de la Culture. Sous l’impact de ce séisme, qui est équivalent dans son intensité à celui de L’Aquila en 2009, plusieurs joyaux architecturaux de villages proches de Ferrare ont été endommagés.

Des dégâts importants et des évacuations par milliers

Des dégâts importants sont ainsi survenus dans la petite ville de San Felice, où une église s’est écroulée. De nombreux monuments historiques, dont l’hôtel de ville, y ont été endommagés, leurs murs lézardés. Près de Bologne, la partie supérieure d’une tour du château de Galeazza s’est détachée. A Ferrare, dont le centre historique est classé au patrimoine mondial, des corniches calcinées, provenant probablement du château d’Este, construit à partir de 1385, gisent sur la place Savonarole.

Dans une des rues de la ville – non loin du fameux jardin des Finzi Contini, théâtre d’un roman célèbre et du film éponyme de Vittorio de Sica en 1970 -, l’un des énormes éléments architecturaux de la Bourse du Commerce, un palais du XVIIIe siècle, s’est écroulé. A San Carlo, un oratoire du XVIe (bien XVIe) siècle qui venait d’être restauré a été complètement détruit et les statues d’anges dans l’abside sont désormais à ciel ouvert car le toit est tombé.

Claudio Fabbri, un architecte de 37 ans, est désespéré: “On travaillait à la restauration de cette église, très riche, depuis huit ans. Maintenant, il n’y a plus rien à faire…”. De nombreuses églises de la région sont fissurées ou ont leur façade trouée en plusieurs endroits comme à Calto (Rovigo), où le toit s’est aussi partiellement écroulé.

Le séisme, de magnitude 6, a été enregistré par l’institut national de géophysique à 04h04. Il est survenu à 5,1 km de profondeur. Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne. La forte secousse sismique a duré une vingtaine de secondes interminables. Elle a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l’Emilie-Romagne à la Vénétie -une famille de touristes colombiens a raconté à l’AFP avoir été prise de panique à Venise-, et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane.

François Hollande exprime sa “solidarité”

Signal rassurant pour les citoyens, les bureaux électoraux se sont ouverts comme prévu pour le deuxième tour des élections municipales à Piacenza, Parme, Budrio et Comacchio. Autre signe de normalisation: les principales liaisons ferroviaires ont repris. En revanche, la protection civile a recommandé de limiter les messes du dimanche. A Ferrare, lundi, bibliothèques, écoles, musées resteront fermés, tandis que toutes les manifestations culturelles et sportives sont annulées.

Plusieurs hôpitaux et une prison ont été évacués par mesure de sécurité, dans la crainte de nouvelles secousses. “L’Italie est un pays hautement sismique. Ce que nous savons avec précision est que 5,9 de magnitude ou 6 est le maximum qui s’est produit dans ces zones par le passé”, a expliqué Enzo Boschi, sismologue très connu en Italie. L’Italie est encore traumatisée par le séisme de L’Aquila, dans les Abruzzes, plus au sud de la péninsule, qui avait causé la mort de 309 personnes et privé 80.000 habitants de leurs logements.

Le chef du gouvernement italien Mario Monti a décidé d’anticiper son retour du sommet de l’Otan, afin de se trouver lundi matin en Italie, durement frappée ce week-end par un attentat à Brindisi (sud) et un séisme dans la région de Ferrare (nord-est), a déclaré à l’AFP sa porte-parole. Le président François Hollande a lui exprimé dimanche la “profonde sympathie” et “la pleine solidarité” de la France après le séisme qui a frappé, en Italie, la ville de Ferrare et ses alentours, faisant au moins six morts, dans une déclaration publiée par l’Elysée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related