Subscribe

Un Français construit un château fort au cœur de l’Arkansas

Michel Guyot, un « bâtisseur de château » français, s’est lancé dans un projet fou : construire, dans l’Arkansas, la réplique d’un château érigé au XIIIe siècle dans le Massif Central. Le chantier devrait être terminé en… 2030.

Depuis août 2009, un architecte français bâtit un château fort dans les monts Ozarks, au cœur de l’Arkansas du XXIe siècle. Le chantier doit durer jusqu’en 2030. Mais depuis le 1er mai dernier, le site est ouvert au public qui va pouvoir suivre l’avancée des travaux de ce château inspiré de celui de Bridiers, dans le Massif Central. « Les plans de ce château du XIIIe siècle me convenaient parfaitement : c’était essentiellement une question de goût », explique Michel Guyot.

Une histoire d’amitié est à l’origine de ce projet. L’architecte a été approché par son ami Jean Miret qui lui a proposé de construire un château sur un site devant, à l’origine, accueillir un parc d’attractions ou un terrain de golf : « C’était une opportunité incroyable que je ne pouvais laisser passer », poursuit-il. Une quinzaine de ses amis ont levé 1,4 millions de dollars pour démarrer le projet et engager des ouvriers de la région qui ont dû apprendre les méthodes de travail du XIIIe siècle.

Le financement du chantier doit désormais être assuré par les visiteurs. Michel Guyot et son équipe veulent attirer 150 000 touristes par an pour gagner le million de dollars annuel nécessaire pour la poursuite des travaux. Le bâtisseur parle d’ailleurs de son château avec une pointe d’incertitude et beaucoup d’espoir. « Cette forteresse représente pour moi une période de découverte », ajoute cet homme qui, après avoir fait ses études aux Beaux-Arts, a consacré une grande partie de sa vie aux châteaux. Il a notamment passé des années à rénover le château de Saint-Fargeau, un édifice situé à 170 km de Paris et qui lui appartient : « Chaque été, j’y organise des spectacles et je me charge de la mise en scène ; c’est absolument passionnant et enrichissant », glisse-t-il. Il a également entrepris la construction d’un château fort dans la forêt de Guédon en Bourgogne.

Son nouveau projet dans l’Arkansas a une vocation « pédagogique et scientifique ». « Les Américains sont nombreux à avoir des origines européennes mais n’ont pas l’occasion de se rendre en Europe », répond l’architecte quand on lui demande pourquoi il s’est lancé dans la construction de ce château dans l’Arkansas. « C’est une façon de rendre un moment de l’Histoire plus accessible pour eux. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related