Subscribe

Un joueur de l’équipe de France de football cité dans une affaire de prostitution sur mineure

Le nom d’un international ayant joué en équipe de France de football est cité dans une enquête pour sollicitation de prostitution de mineure, mais il n’est pas encore mis en cause, précisent les enquêteurs, rejetant à ce stade tout parallèle avec l’affaire Zahia.

Selon une source proche de l’enquête, l’affaire est partie d’un contrôle d’identité dans le centre de Paris, le 15 novembre. La jeune fille présente sa carte d’identité qui s’avérera fausse puisqu’elle indique qu’elle est majeure. Les policiers trouvent un pochon de cocaïne d’un peu plus de deux grammes et la placent en garde à vue, puisqu’ils pensent qu’elle est majeure. Elle est relâchée deux jours plus tard, mais une enquête est ouverte pour détention de stupéfiants, vol, recel de vol et faux papiers. Les policiers soupçonnent notamment qu’un membre de l’entourage de la jeune fille entend la prostituer et la fournit en cocaïne.

Les policiers trouvent durant les investigations un portable utilisé par la jeune fille, dans lequel apparaît le nom de l’international ainsi que celui d’un autre joueur de Ligue 1. Le 6 février, les enquêteurs s’aperçoivent qu’ils ont affaire à une mineure. Une enquête incidente est alors ensuite ouverte sur des soupçons de sollicitation de prostitution de mineure.

A ce stade de l’enquête, le joueur n’est pas mis en cause, les investigations sur ces faits ayant à peine débuté. Pour l’heure, rien ne vient accréditer l’idée que ces footballeurs ont eu une relation sexuelle, tarifée ou non, avec la jeune femme. Mais ils vont sans nul doute être entendus à un moment ou à l’autre. “Je n’en sais rien. Je ne sais que ce que les médias ont annoncé. A ma connaissance, aucune convocation n’a été transmise”, a cependant déclaré son avocat, précisant que l’enquête préliminaire pourrait “mettre des semaines ou des mois avant d’aboutir à sa convocation”.

Deschamps alerté

“Il ne réagira pas tant qu’il n’aura pas été entendu par un service d’enquête. J’ai eu son agent qui l’a eu. Il était au courant. Ca lui est tombé dessus ce matin”, a-t-il ajouté. “Tant que je n’ai pas vu les photos, je n’y crois pas, a réagi l’agent du joueur. C’est impossible. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas besoin de payer. Il est loin de toute façon. Après, s’il y a des photos de lui dans le portable de cette fille, il se peut qu’il la connaisse. Mais bon franchement je ne pense pas”.

Des sources à la Fédération française de football (FFF) ont indiqué que le sélectionneur Didier Deschamps avait été alerté mercredi matin. “J’ai appris ça ce matin en quittant Paris”, a déclaré le président de la FFF Noël Le Graët depuis Strasbourg, où il doit assister dans la soirée à un match de l’équipe de France féminine contre l’Allemagne. “Depuis, je n’ai pas d’écho. Je veux déjà savoir ce qu’il s’est passé”. Cette affaire intervient trois ans après “l’affaire Zahia”, dans laquelle deux internationaux français, Franck Ribéry et Karim Benzema, sont accusés d’avoir eu recours aux services d’une prostituée mineure. Ils doivent comparaître en juin devant le tribunal correctionnel de Paris.

Dans cette enquête, qui a terni l’image de l’équipe de France de football, Ribéry a affirmé qu’il ignorait effectivement son âge, tandis que Benzema a nié avoir eu des relations sexuelles avec elle. Le procès, où seront jugés six autres prévenus, se déroulera les 18, 19, 25 et 26 juin. Ils encourent trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related