Subscribe

Un vainqueur au cœur du vin

Erwin Dazelle a été élu « artiste de l’année 2010 » par la Paso Robles Wine Country Alliance. L’opportunité pour le peintre français de diffuser son art, inspiré du vitrail, au-delà des frontières hexagonales.

« J’ai toujours été attiré par les États-Unis », explique simplement Erwin Dazelle pour justifier son passage d’un sud-ouest à un autre. Poussé par l’ambition de percer sur la scène internationale, ce peintre béarnais autodidacte s’est exilé à temps partiel en Californie depuis 2006. Des efforts qui ont porté leurs fruits, puisqu’il vient d’être élu par l’organisation de promotion viticole de Paso Robles « artiste de l’année 2010 ». Pour ce fils de maîtres verriers jurançons de 35 ans, cette distinction internationale est la récompense de douze années de travail comme peintre professionnel. Mais cette reconnaissance n’est pas uniquement symbolique. En plus de ce titre, l’artiste français bénéficie d’un partenariat avec la Paso Robles Wine Country Alliance (PRCWA) pour peindre les visuels des trois festivals du vin de la région en 2010.

Pour la première fois, l’organisation viticole a choisi de distinguer un artiste étranger. « C’était une superbe occasion de mêler les cultures, non seulement au sein de la communauté viticole mais aussi dans le milieu de l’art local », explique Stacie Jacob, directrice de la PRCWA. « En France, c’était plus difficile de se démarquer, reconnaît bien volontiers l’artiste. Aux États-Unis, le fait d’être Français éveille tout de suite la curiosité. » À force de persévérance, l’artiste a su imposer son style, influencé par l’esthétique du vitrail et les thèmes classiques du terroir, revisités à la sauce pop art, à la fois empreint de tradition et de modernité.

French connection

Cette incursion réussie dans le milieu du vin californien, Erwin Dazelle la doit en partie à son agent, Emmanuel Lupé, qui démarche les organisations viticoles du Golden state depuis trois ans. Mais c’est l’aide d’un vigneron français exilé à Paso Robles qui a été déterminante dans son introduction au monde de la vigne de cette petite ville de la côte centrale. Stephan Asseo, propriétaire du vignoble « L’Aventure » depuis treize ans, a permis à Erwin Dazelle de se faire connaître et reconnaître de la communauté viticole amatrice d’art. L’artiste français espère maintenant que cette distinction lui servira de tremplin pour exposer encore davantage aux États-Unis. « Mon objectif, ce serait d’ouvrir une galerie à San Francisco », confie-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related