Subscribe

Une BD malicieuse sur les dames du président

 

Cécilia, Carla, Rachida, Rama Yade ou Ségolène: la bande dessinée “Sarkozy et ses femmes” (Glénat/Drugstore) explore avec irrévérence les rapports du président de la République avec les dames, et toute référence à des épisodes réels n’est sûrement pas fortuite.

Qu’elles soient conquêtes, épouses, partisanes ou opposantes, cette diatribe, menée par le scénariste Renaud Dély et le dessinateur de presse Aurel, n’en épargne aucune. Rédacteur en chef de la matinale de France Inter, Dély se dit “drogué à la politique” et le prouve. L’album est découpé en autant de chapitres que de figures féminines: de Dadu, sa mère, à Carla Bruni, en passant par Cécilia, la BD écorne aussi bien les alliées, Rachida Dati ou Rama Yade, que les adversaires politiques comme Ségolène Royal. A plusieurs reprises, des petits encadrés s’inscrivent en marge de la BD et ponctuent les caricatures féroces d’informations factuelles. A la fin de l’ouvrage, le lecteur trouvera même un “glossaire des personnages” et une chronologie abrégée de la vie de Nicolas Sarkozy.

L’histoire: En 1959, Pal Sarkozy quitte son épouse Andrée, dite Dadu. Celle-ci reprend ses études d’avocate pour élever seule ses trois enfants. Nicolas n’a que 4 ans, ce qui ne l’empêche pas d’être une teigne envers son grand frère Guillaume, assurent les auteurs. En août 1984, désormais maire de Neuilly, Nicolas marie une star du petit écran, Jacques Martin, avec Cécilia Ciganer, petite-fille du compositeur Isaac Albeniz. Coup de foudre de l’édile. Divorces, mariage. Juin 2002, Nicolas Sarkozy est ministre de l’Intérieur. Cécilia exige un bureau près du sien. Elle régit beaucoup de choses, reçoit les journalistes, critique ses conseillers. Cela continue aux Finances. Mais au printemps 2004, la scénographie du congrès qui portera Sarkozy à la tête de l’UMP est confiée à un certain Richard Attias… Attention danger! Cécilia quitte Nicolas en 2005, revient, puis reclaque la porte en 2007. “Ca y est! t’es élu! t’as pu besoin de moi!”, lui font crier les auteurs.

Le tout nouveau chef de l’Etat se sent abandonné. Séguéla lui présente la belle Carla. Officialisation du couple à Disneyland. Ambitions, jalousies. Médias survoltés. Mariage. Rumeurs. L’album s’achève en mars 2012 quand les conseillers du président fulminent: “A quoi ça sert de te trouver une femme si elle fait pas le job ?!”

 

(“Sarkozy et ses femmes” – scénario Renaud Dély, dessins Aurel – Drugstore, éditions Glénat – 128 p. 15 euros)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related