Subscribe

Une blogueuse américaine de 53 ans condamnée à 4 jours de prison pour diffamation

Une Américaine qui avait évoqué Anna Nicole Smith sur un blog a passé quatre jours en prison la semaine dernière pour outrage, dans le cadre d’une affaire de diffamation lancée par la mère de la starlette morte en 2007.

Lyndal Harrington, qui exerce le métier d’agent immobilier, a été condamnée pour avoir refusé de remettre son ordinateur au tribunal. Elle était accusée d’avoir contribué à propager des contrevérités en affirmant que la mère d’Anna Nicole Smith, Virgie Arthur, aurait épousé son demi-frère et commis des violences à l’encontre de sa fille.

La blogueuse, une grand-mère de 53 ans, affirme que son ordinateur lui a été volé pendant un cambriolage moins d’une semaine après la demande du tribunal et qu’elle ne peut donc pas le remettre à la justice. Mme Harrington se dit choquée d’être poursuivie pour des propos qu’elle a publiés sur le blog “Rose Speaks” pour passer le temps. “J’ai juste exprimé mon opinion”, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Selon des experts, les blogueurs sont de plus en plus souvent la cible de ce type de procédures judiciaires, qui mettent à l’épreuve les limites de la liberté d’expression chère aux Américains.

Les procès intentés à leur encontre ont doublé chaque année depuis 2004 et les amendes ont atteint la somme de 15 millions de dollars, selon Robert Cox, président de la Media Bloggers Association.

“Un grand nombre de blogueurs se considèrent comme des particuliers ou comme des auteurs, mais devant les tribunaux, ils sont considérés comme des éditeurs” et sont donc responsables légalement de leurs propos, explique-t-il.

Environ 175.000 nouveaux blogs sont créés chaque jour, selon Technorati, un moteur de recherche de blogs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related