Subscribe

Une cinquantaine d’orphelins haïtiens sont arrivés à Pittsburgh

Une cinquantaine d’enfants haïtiens, sauvés des ruines de leur orphelinat en Haïti par les efforts de deux Américaines, sont arrivés en avion mardi à Pittsburgh (Pennsylvanie, est des Etats-Unis), a-t-on appris auprès de l’hôpital pour enfants de cette ville.

“Ils ont atterri et ils arrivent en autocar pour subir des examens médicaux”, a déclaré à l’AFP Marc Lukasiak, porte-parole du Children Hospital.

La majorité des enfants ont quatre ans ou moins, a-t-il indiqué, tout en précisant que leurs âges restaient à confirmer.

“Nous ne connaissons pas leur état de santé, mais l’équipe médicale dans l’avion nous a parlé de diarrhées et de déshydratation”, a poursuivi M. Lukasiak.

Une cinquantaine d’enfants de l’orphelinat de Bresma, dans la capitale dévastée, sont arrivés à bord d’un avion cargo militaire, accompagnés par le gouverneur de Pennsylvanie, Ed Rendell, selon la chaîne locale de télévision WPXI.

La plupart étaient en attente d’adoption par des familles américaines, un processus qui prend d’ordinaire plus de 18 mois.

Certaines familles adoptives ont accueilli les enfants à l’aéroport, selon des images de WPXI.

Le gouverneur a raconté comment Ali et Jaime McMutrie, deux soeurs de Pittsburgh travaillant à l’orphelinat de Bresma, avaient déployé tous leurs efforts pour faire venir ces enfants aux Etats-Unis lorsque le tremblement de terre a frappé il y a une semaine.

Entamant une campagne sur les sites internet Facebook et Twitter, elles sont parvenues à mobiliser associations et autorités de la ville pour faire sortir ces enfants de l’enfer où 70.000 personnes seraient mortes.

“Au début, on nous a dit qu’on ne pouvait emmener que 47 enfants, dont les dossiers (d’adoption) étaient en règle pour les Etats-Unis, le Canada et l’Espagne”, a raconté le gouverneur Rendell.

“Si tout le monde ne part pas, c’est-à-dire 54 enfants, alors personne ne part !”, ont alors décrété les deux soeurs chargéez de l’orphelinat, qui ont finalement obtenu que tous les enfants puissent embarquer.

Mais une fois la porte du massif C-17 fermée, l’équipe a procédé à un comptage des enfants et a découvert qu’il manquait une petite fille de deux ans à l’appel. Une des dirigeantes de l’orphelinat est redescendue de l’appareil et a refusé de partir sans avoir retrouvé la petite Emma, qui devrait finalement rejoindre les Etats-Unis dans les jours qui viennent, a assuré le gouverneur.

Lundi, les autorités américaines avaient annoncé un assouplissement des procédures d’adoption pour les orphelins haïtiens en autorisant leur transfert sur le sol américain sans qu’ils aient besoin de passeport ou de l’ensemble des pièces administratives délivrées par Haïti.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related