Subscribe

Une cour censure en partie la loi anti-immigration d’Alabama décriée

Une cour d’appel fédérale américaine a bloqué vendredi la mise en oeuvre de certaines parties de la loi anti-immigration d’Alabama (sud) controversée, mais a confirmé en revanche la possibilité pour la police d’arrêter des immigrants qu’elle soupçonne d’être des sans-papiers.

Cette cour d’appel d’Atlanta, en Géorgie, a entre autres censuré la partie de la loi qui prévoyait que les écoles publiques puissent vérifier le statut migratoire de leurs élèves. Le ministère de la Justice et plusieurs organisations de défense des droits civils avaient déposé des recours contre cette loi, la plus stricte en matière de lutte contre l’immigration illégale aux Etats-Unis.

Les décisions prises par la cour d’Atlanta sont provisoires et le sort définitif de la loi d’Alabama reste suspendu à plusieurs autres décisions de justice, attendues au cours des prochains mois. Selon plusieurs organisations de défense des droits civils, la partie de la loi concernant le contrôle du statut migratoire des élèves dans les écoles publiques a entraîné le départ de quelque 2.000 élèves de leur école dans l’Etat.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related