Subscribe

Une émission sur les coulisses de la justice

La chaîne de la TNT 13ème Rue propose depuis le 17 novembre une série de huit documentaires : Crime, Justice et Vidéos qui analyse les liens entre l’univers judicaire et celui des médias. L’émission est présentée par l’ancienne journaliste de Canal+ Charlotte Le Grix de la Salle, installée depuis plus d’un an à New York

Pour sa 13e bougie, la chaine 13ème Rue, propose depuis le 17 novembre – et jusqu’au 5 janvier – Crime, Justice et Vidéos, présentée par Charlotte le Grix de la Salle. On retrouve l’ancienne journaliste sur Canal+, qui décrypte les relations souvent complexes qui se jouent entre le monde de la justice et son traitement médiatique en France. Chaque documentaire déplace le point de vue et s’intéresse au traitement médiatique d’un thème, que ce soit un lieu – les prisons, les tribunaux – ou un corps de métier – la police, les avocats. «  On touche à cette actualité-là tout le temps, à travers les 20h et les envoyés spéciaux, souligne-t-elle. Dans cette série de reportages, on analyse en profondeur ce qu’il y a derrière ces univers et pourquoi on nous les montre de cette manière. »

En 54 minutes, quel que soit la thématique, chaque reportage offre une comparaison avec les spécificités des pays voisins et des Etats-Unis. « On va voir ce qui se passe à l’étranger. Est-ce qu’on ira aussi loin qu’en Belgique ? Aussi loin qu’aux Etats-Unis ? Les différences de traitement médiatique s’expliquent souvent parce que la culture est différente et que la loi est différente », poursuit-elle. Plus intéressant encore, chacun des documentaires présente une perspective historique avec des plaidoiries des avocats dans les années 50 (qui pouvaient alors être filmés) ou des extraits d’émissions des années 80 qui donnaient une grande liberté de parole aux témoins de scène de crime. Selon Charlotte le Grix de la Salle, les problématiques mises en avant sont « inédites en télévision » : pourquoi les caméras n’entrent plus dans les tribunaux ou peu dans les prisons… Comment la télévision peut-elle se transformer en auxiliaire de police ou influencer des comportements criminels.

Robes noires et petit écran, diffusée le 8 décembre, s’intéresse aux avocats « super stars ». Ce quatrième épisode nous plonge au cœur des méthodes des Vergès, Collard et autres Dupond-Moretti. Ces machines à communiquer jouent avec la caméra plus facilement qu’avec les jurés. Reste à savoir si cela sert les clients qu’ils défendent. En France, les avocats ont interdiction de faire leur publicité.  Dès lors, on peut se demander si ces avocats se servent des médias dans un but personnel. Cette analyse met aussi en lumière le risque de voir un procès médiatique s’ajouter au procès judiciaire et influencer le cours de l’instruction.

Récemment expatriée à New York, Charlotte le Grix de la Salle suit avec intérêt la pratique journalistique made in US et affirme qu’ « il y a deux sortes de journalisme. Un journalisme d’opinion que l’on retrouve sur certaines chaînes de télévision comme la Fox. C’est ultra partisan mais vous savez où vous êtres car c‘est affiché et assumé !  En parallèle, il y a un journalisme de faits. Au lieu de manipuler des idées et de se battre sur des opinions, la question importante c’est “combien, comment, qui, pourquoi”. Les bases du journalisme finalement. Et je trouve ça très sain. » Par ailleurs, elle écrit aussi quelques papiers pour la radio le Mouv’ et espère poursuivre de genre de collaboration. Et d’autres projets télévisuels ? « Pas pour l’instant mais si une autre occasion comme 13ème Rue se représente, je suis partante ! »

 

Infos pratiques

“Crime, Justice et Vidéos” est diffusée tous les mercredi à 22h55 sur 13ème Rue, jusqu’au 5 janvier 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related