Subscribe

Une Potiche au service du rire

Potiche est un pavé lancé dans la mare de la France giscardienne. Le film est porté par un casting formidable : Fab­rice Luchini, hilarant en patron conservateur, Judith Godrèche, détestable en fille à papa frigide, Catherine Deneuve, à contre-emploi en épouse soumise et Gérard Depardieu, émouvant en maire gauchiste. François Ozon y stigmatise les faux-semblants de la bour­geoisie et la vie sociopolitique française, sur fond de papiers-peints seventies.

« Les « gros » méchants tout comme les « petits » floués sont caricaturés à l’extrême. », s’amuse le réalisateur, venu promouvoir le film aux Etats-Unis. Sous ses aspects faussement mièvres, Potiche se fait l’écho des revendica­tions sociales de l’époque et d’aujourd’hui : conditions de travail, place des syndicats, parité homme-femme. C’est aussi une jolie démonstration des mécanismes spéculatifs et de la lutte pour le pouvoir.

« S’ils veulent gagner plus, il faut tra­vailler plus »

Cette réplique de Robert Pujol aux ou­vriers en grève de son usine fait entrer Pot­iche en résonance avec la France actuelle. « J’ai rajouté des tirades réelles de Nicolas Sarkozy dans la bouche des personnages. J’ai aussi calqué la gestuelle de Ségolène Royal sur le personnage de Catherine Deneuve. Ces clins d’oeil sont très franco-français mais cela n’empêche en rien la compréhension du film pour un Américain ».

Derrière les ficelles un peu grosses de la société rendue meilleure par la gestion féminine, on se prend parfois à rêver qu’une Madame Pujol fasse son entrée au conseil d’administration de notre entreprise. « Je joue avec les clichés misogynes. Dans le troisième acte, l’engagement de Mme Pujol en poli­tique vire dangereusement maternaliste. On peut même imaginer qu’elle se transforme progressivement en Sarah Palin ».

Jouant avec les codes du genre et le rire au premier degré, Potiche instille, dans cette France un peu figée des années 1970 un soupçon d’utopie et d’autodérision 100% français. Pour sa campagne électorale dans le film, Catherine Deneuve propose d’amener le fromage de chèvre à l’Assemblée nationale.

Infos Pratiques

Potiche, une comédie de François Ozon. Sor­tie le 25 mars 2011 aux États-Unis. Salles de projections new-yorkaises : le Paris Theatre, l’Angelika Film Center et le Clearview Chelsea.

Retrouvez l’entretien avec Judith Godrèche dans l’édition d’avril 2011 de France-Amérique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Le top 15 des films français à voir sur NetflixLe top 15 des films français à voir sur Netflix Quand la température frôle les O°C et que l'envie de sortir vous fait défaut, rien de mieux qu'un film sur Netflix. France-Amérique vous propose une sélection des films français à voir en […] Posted in Cinema
  • Sophie Marceau, une femme dans la lumièreSophie Marceau, une femme dans la lumière L’actrice française Sophie Marceau est l’invitée d’honneur du festival Focus on French Cinema qui a démarré vendredi au Purchase Performing Art Center dans le Westchester. Elle y présente […] Posted in Cinema