Subscribe

Une Semaine du Goût pour “préserver le goût français”

Bruno Le Maire, ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, au côté de 300 chefs en tenue, a donné lundi matin le coup d’envoi de la 20e édition de la Semaine du Goût en estimant important de “défendre le goût français dès l’enfance”.

“C’est en éduquant le goût dès le plus jeune âge qu’on arrive à préserver le goût français”, a dit le ministre au premier jour de cette semaine nationale de sensibilisation qui mobilise les artisans des métiers de bouche et les enseignants des écoles primaires. “Le goût français est un modèle qui repose sur une alimentation diversifiée et équilibrée, en faisant la part belle aux produits et à la valorisation des territoires”, a ajouté Bruno Le Maire.

“Nous refusons les modes alimentaires uniques avec des produits standardisés et un goût standardisé. Cela ne sera jamais notre choix”, a dit encore le ministre de l’Alimentation, estimant, en tant que “père de trois garçons de 1 à 10 ans”, que “le goût, ça s’apprend et ça s’éduque dès le plus jeune âge”.

Instituée en 1989 par le critique gastronomique Jean-Luc Petitrenaud, la Semaine du Goût veut contribuer à “sensibiliser les Français à la richesse d’un patrimoine” et “leur faire prendre conscience que le bien manger n’est pas un luxe mais doit rester une exigence au quotidien”.

Dans toute la France, des chefs et artisans vont dispenser 6.000 “leçons de goût” à des élèves de CM1 et CM2. Michel Roth, chef du Ritz, se rendra mercredi dans une école du 18e arrondissement pour cuisiner l’un de ses célèbres plats, des noix de Saint-Jacques rôties aux agrumes.

“C’est en éduquant le goût dès le plus jeune âge qu’on arrive à préserver le goût français”, a dit le ministre au premier jour de cette semaine nationale de sensibilisation qui mobilise les artisans des métiers de bouche et les enseignants des écoles primaires. “Le goût français est un modèle qui repose sur une alimentation diversifiée et équilibrée, en faisant la part belle aux produits et à la valorisation des territoires”, a ajouté Bruno Le Maire.

“Nous refusons les modes alimentaires uniques avec des produits standardisés et un goût standardisé. Cela ne sera jamais notre choix”, a dit encore le ministre de l’Alimentation, estimant, en tant que “père de trois garçons de 1 à 10 ans”, que “le goût, ça s’apprend et ça s’éduque dès le plus jeune âge”.

Instituée en 1989 par le critique gastronomique Jean-Luc Petitrenaud, la Semaine du Goût veut contribuer à “sensibiliser les Français à la richesse d’un patrimoine” et “leur faire prendre conscience que le bien manger n’est pas un luxe mais doit rester une exigence au quotidien”.

Dans toute la France, des chefs et artisans vont dispenser 6.000 “leçons de goût” à des élèves de CM1 et CM2. Michel Roth, chef du Ritz, se rendra mercredi dans une école du 18e arrondissement pour cuisiner l’un de ses célèbres plats, des noix de Saint-Jacques rôties aux agrumes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related