Subscribe

US Open : le revers des Françaises

Julie Coin et Alizé Cornet, battues jeudi au 2e tour, ne sont pas parvenues à éviter une Bérézina dans le rang des Françaises à l’US Open, qui quittent New York la tête basse.

Ce n’était pas arrivé depuis 23 ans et une terrible année 1986 :  il n’y aura aucune tricolore au 3e tour d’un tournoi du Grand Chelem. Elles étaient 10 filles sur la ligne de départ, lundi. Ce jeudi, New York a dit au revoir aux Françaises.

Au lendemain des éliminations de Marion Bartoli et d’Amélie Mauresmo, Cornet, 37e joueuse mondiale, a été sortie par la Chinoise Zheng Jie, tête de série n°21, 6-1, 3-6, 3-6 et Julie Coin s’est inclinée en deux sets face à la Russe Nadia Petrova (n°13), 6-4, 7-6 (7/3). Cornet avait pourtant très facilement remporté la première manche, avant de laisser la Chinoise dicter le reste des échanges pour empocher le match, alors que Coin s’est procurée deux balles de 2e set sans parvenir à les concrétiser à cause de deux fautes directes, face à une Petrova pas spécialement brillante.

« Quand j’ai vu qu’il y avait la place, je me suis crispée, j’étais sur les nerfs, à vif et je me crispais encore plus à chaque point perdu », a déclaré la Picarde, aujourd’hui 60e mondiale et qui avait animé l’édition 2008 du tournoi new-yorkais en sortant la n°1 mondiale Ana Ivanovic au 2e tour alors qu’elle était seulement 188e mondiale et issue des qualifications.

Alors que la Fédération française (FFT) s’est débarrassée de son directeur technique Patrice Dominguez juste avant Flushing Meadows, le tennis féminin national donne d’inquiétants signes de faiblesse.

Ainsi, la moitié des joueuses françaises en lice dans le tableau principal, dont les trois seules têtes de série (Bartoli/n°14, Virginie Razzano/n°16 et Mauresmo/n°17) ont été sorties par des joueuses moins bien classées qu’elles, même si Bartoli a eu le malheur de tomber sur une Kim Clijsters qui vaut largement le niveau du Top 10 mondial après plus de deux ans de retraite.

Camille Pin n’avait, elle, aucune chance face à Elena Dementieva. L’Américaine Melanie Oudin, 17 ans et 70e mondiale, a toutefois prouvé jeudi au 2e tour que la tête de série n°4, battue, n’était pas dans les meilleures dispositions.

Les espoirs tricolores ne reposent désormais plus que sur les épaules des garçons, qui semblent plus solides à l’heure actuelle.

Avec l’élimination logique de Florent Serra jeudi au 2e tour face à la tête de série n°10, l’Espagnol Fernando Verdasco, ils étaient encore six à pouvoir porter le drapeau bleu-blanc-rouge un peu plus loin : Gicquel, qui jouera ce soir face à l’Américain Roddick, Jo-Wilfried Tsonga (n°7), Gilles Simon (n°9), Gaël Monfils (n°13), Julien Benneteau et Josselin Ouanna.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Roland-Garros : où sont les femmes ?Roland-Garros : où sont les femmes ? Il n’y a plus de Française à Roland-Garros. Aravane Rezaï n’aura pas réussi à renverser la tendance aujourd’hui pour la reprise du match qui l’opposait à la Russe Nadia Petrova. Marion […] Posted in Opinion
  • Roland-Garros – Le fiasco français se confirmeRoland-Garros – Le fiasco français se confirme L'édition 2010 de Roland-Garros continue à tourner au cauchemar pour le tennis français qui, hommes et femmes confondus, n'a réussi à placer que trois représentants au troisième tour, son […] Posted in Opinion