Subscribe

USA: les autorités s’opposent à la fusion AT&T/T-Mobile

Le ministère américain de la Justice a annoncé mercredi qu’il s’opposait au projet d’acquisition par AT&T, actuel numéro deux de la téléphonie mobile aux Etats-Unis, de son concurrent T-Mobile, filiale de l’allemand Deutsche Telekom, pour 39 milliards de dollars.

“L’opération réduirait la concurrence dans le secteur des services de télécommunications mobiles sans fil, conduisant à des prix plus élevés, des services de qualité inférieure, moins de choix et moins de produits innovants pour des millions de clients américains”, justifient les autorités dans un communiqué.

“Afin de s’assurer que la concurrence continue et que tout le monde, y compris les clients, les entreprises et le gouvernement, continuent de recevoir des produits et des services de téléphonie mobile de haute qualité et compétitifs, le ministère de la Justice a déposé une plainte aujourd’hui” devant un tribunal de la concurrence, a déclaré James Cole, le ministre adjoint de la Justice, cité dans le communiqué.

Annoncée en mars, l’opération est fortement contestée par une partie de la classe politique américaine, en raison de ses conséquences possibles sur l’emploi et sur le choix pour les consommateurs.

Verizon contrôle actuellement 31% du marché du portable, suivi par AT&T avec 27% et Sprint Nextel. En acquérant les 37,3 millions de clients de T-Mobile USA, AT&T verrait sa part passer à 39% du marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related