Subscribe

Val d’Isère à l’heure des Mondiaux

Les 40e Championnats du monde de ski alpin se sont ouverts lundi soir à Val d’Isère, où plus de 500 athlètes, représentant un nombre record de 73 nations, chercheront jusqu’au 15 février à conquérir une ou plusieurs des 33 médailles en jeu. À suivre, deux jeunes Français en compétition.

Devant le fond de neige, les échafaudages sont de sortie. À quelques jours de l’ouverture de « ses » championnats, Val d’Isère peaufine les derniers préparatifs avant le feu d’artifice d’ouverture : tribunes de supporters, centre de presse, studios télé, tout sera prêt le 2 février, date d’ouverture des Mondiaux de ski alpin. Un  vrai soulagement pour toute la région, après les couacs qui ont émaillé pendant plusieurs mois l’organisation – à l’image de la démission fracassante de Jean-Claude Killy, enfant du pays et porteur initial du projet.

Il en fallait cependant davantage pour décourager la station savoyarde. Fondée en 1937, au cœur de la vallée de la Tarentaise, Val d’Isère est depuis longtemps une habituée des grands rendez-vous sportifs. Étape régulière de la Coupe du Monde de ski depuis près de 50 ans, la station a accueilli en 1992 plusieurs épreuves des Jeux Olympiques d’Albertville, notamment l’épreuve reine de la descente, sur la mythique Face de Bellevarde. Le challenge sportif sera d’ailleurs encore une fois la clé de ces championnats, comme l’affirme Michel Giraudy, ancien directeur de la station et aujourd’hui responsable de la communication des Mondiaux : « Chaque station a ses atouts, son identité. Dans le cas de Val d’Isère, nous misons sur notre tradition de compétition. Ce sera encore le cas cette année avec le concept de « Face à Face ». Les organisateurs ont en effet imaginé une rencontre insolite entre les épreuves masculines, organisées sur la Face de Bellevarde, et les féminines, sur la difficile Face de la Solaise.

Pour la station française, l’enjeu de ces Mondiaux est multiple. « Nous devons maintenir notre image de grande station de ski », explique Michel Giraudy. « Notre volonté est donc de promouvoir notre statut de village de montagne, propre et écolo, et organiser une vraie fête populaire ». L’accès aux Mondiaux sera ainsi gratuit, et de nombreuses animations devraient ponctuer ces deux semaines de compétition. Et la station espère bien ne pas en rester la. « Nous comptons évidemment sur l’impact touristique de cet événement. D’autant que les infrastructures mises en place seront des instruments nouveaux pour l’avenir. » Le centre de presse sera ainsi recyclé en un vaste complexe sportif, incluant deux piscines, des cours de squash, un centre de fitness et un spa – autant d’éléments qui manquaient encore à Val d’Isère. Ajoutons à cela l’ouverture de deux nouveaux hôtels, et l’amélioration globale des routes d’accès, et on comprendra vite pourquoi Val d’Isère commence l’année 2009…  tout schuss !

Les Français à suivre

Jean-Baptiste Grange
À 24 ans, le skieur de Valloire  est l’une des stars de la saison en cours et est bien placé pour remplacer le classement général de la coupe du monde. Spécialiste du slalom, Jean-Baptiste Grange a fait des championnats du monde de Val d’Isère l’un des principaux objectifs de sa saison.

Tessa Worley
Elle doit son nom à la consonnance anglophone à son père australien. À 19 ans, la skieuse française du Grand Bornand, 1,57 m, a remporté fin novembre 2008 sa première victoire en coupe du monde lors du slalom géant d’Aspen.

Infos pratiques :

Cette compétition sera diffusée par NBC Sports et Universal Sports
nbcsports.msnbc.com
www.UniversalSports.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related